10-10-27

DIX X POE

Quel est le lien entre Otto DIX et Edgar Allan POE?

Mon imagination.

Je trouve que la toile Frau Mit Kind (une femme avec son enfant) pourrait bien se retrouver en page couverture pour Morella des Histoires extraordinaires de POE.

Les deux flirtent avec l'horreur et l'inquiétante étrangeté. C'est beau mais effrayant.

Otto Dix est un peintre qui est allé à la guerre pour vivre la guerre. Soldat volontaire mais qui ne croit pas à la guerre, il l'a pourtant vu, vécu et il a peint cette guerre. C'est effectivement d'un réalisme effrayant.

Les yeux de ses personnages.... ça donne des frissons. Si réels, profonds mais qui semblent vous dire en vous disant «regardez comme c'est laid».



Il a peint l'Allemagne de l'après-guerre (14-18). La vrai, la laide et en mode survie.
Des prostituées, des meurtres, des éclopés et des pauvres.

Otto Dix a été rejeté, emprisonné et son art est qualifié de «dégénéré» par les dirigeants de ce pays qui est le sien. Pourtant, il laissera tout un héritage artistique de toiles, dessins et quelques sculptures.

Pour une non-initée à l'histoire de l'art telle que moi, j'ai trouvé intéressant de m'initier aux différents styles utilisés pas ce peintre au cours de sa carrière.
Vous pourrez découvrir ce qu'est le dadaïsme et pourquoi ce peintre marquera tant l'Art en Allemagne à cette époque.

L'exposition ROUGE CABARET Le monde effroyable et beau d'Otto Dix au Musée des Beaux-Arts est en cours jusqu'au 2 Janvier.


Musée des Beaux-Arts
1380 Sherbrooke O.
Le mercredi soir, c'est prix étudiants pour tout le monde!  juste 7,50$....
http://www.mbam.qc.ca/fr/index.html

10-10-25

La semaine des activités manquées

Y'en a des comme ça... :)

D'habitude, je suis assez chanceuse alors je ne me plaindrai pas pour une soirée resto manqué + une journée manucure-pédicure manquée aussi. N'est-ce pas?

Il faut quand même que j'en parle.

C'est lundi et il pleut. Je suis en semaine de relâche et n'ai plus qu'un petit travail à faire.
Est-ce que c'est une journée pour se faire dorloter ça? Oui madame.
J'enfile mes bottes de pluie et me dirige au salon Rouge Bar à Ongles pour une manucure-pédicure:)

Je pars également avec mon appareil photo en me disant que je vais en plus joindre l'utile à l'agréable et faire un commentaire pour mon blogue. Productive dans la détente.

Ce salon a déjà trois succursales: Fairmount, Saint-Laurent et Crescent.
C'est superbe. Fauteuils de cuir blancs, pétales de roses dans l'eau pour nos petits pieds, une foule de produits intéressants et de gammes fashion pour les ongles mais également pour le reste du corps et même des chandelles bio...

Il ne manque de rien sauf peut-être l'essentiel.

J'arrive à 13h00, «l'esthéticienne» qui doit m'avoir comme cliente est apparemment en retard.
On s'excuse. Ça va, je suis ici pour relaxer et je n'ai pas d'autres rendez-vous alors tout va bien. Sauf qu'à 13h30 là je commence à trouver ça long et je n'avais pas prévu de passer TOUT l'après-midi au salon de manucure-pédicure, tsé.

De plus, il règne comme une ambiance de chaos aussi, quelque chose qui n'est pas professionnel.
La propriétaire du salon discute de sujets assez personnels à l'arrière de la boutique mais cependant assez fort pour qu'on comprenne de quoi elle parle. Une autre employée est assise juste à côté de moi et discute elle aussi bien fort avec d'autres clientes (au téléphone).
Bref, avec les épisodes de Sex and the City qui passent en boucle sur les 3 grosses télévisions, c'était un peu cacophonique et je commençais à avoir mal à la tête.

Ce fut la pire manucure ET la pire pédicure de ma vie.

La demoiselle qui prenait soin de moi prenait grand soin de persécuter mes cuticules et toute petite parcelle de peau qui osait se détacher de mes doigts ou mes pieds était prise en charge par ses outils de torture. Pas agréable du tout je vous dis. Je peux vous confirmer aussi qu'elle n'a probablement jamais fais de peinture à numéro puisque la couleur a été bien appliquée tout croche.

Résultat? C'est laid et j'ai eu mal! Bon, pas un mal incroyable mais un peu mal quand même.

Finalement, je n'ai pas pris de photos et malgré le 45$ - c'est le prix la semaine avant deux heures; je suis étudiante quand même:) si c'était ma première expérience, je n'y aurais plus jamais remis les pieds.

Malheureusement, il manque de places à Montréal pour se faire dorloter sans se faire ruiner et les salons où on y fait la pose d'ongles en acrylique en série ne m'intéresse pas beaucoup.

J'ay retournerai donc en prenant soin de demander qui s'occupera de moi et en mentionnant que la dernière fois, ce n'était pas une expérience plaisante du tout.

C'est beau, c'est abordable, c'est un endroit parfait pour se faire une avant-soirée-de-filles puisque c'est ouvert tard le soir mais il faudrait que l'embauche des employées soit certainement revue!

Rouge Bar à Ongles
2070B Crescent
514-507-3002
http://www.rougebaraongles.com/

Soirée ratée:)

Bah, ce n'était pas si pire mais vous connaissez l'expression québécoise «t'étais pas dû»? C'est ça, on n«'étaient pas dû» pour une soirée resto jeudi dernier.

Premièrement, examen de français qui, selon les prédictions de notre professeur serait «très facile et ne devrait pas nous prendre plus qu'une heure, une heure trente maaaximum». Je la prends au mot et réserve à l'Atelier pour 20h30. Première erreur.

Je sms mon amoureux à 20h00 pour lui dire d'oublier ça, c'est 21h00 ou le lendemain parce que le prof nous a soit un peu surestimée ou a oublié ce que c'était de ne pas avoir de doctorat en littérature française.

21h00, j'arrive dans l'auto, j'ai rarement autant eu envie d'un verre:)

On arrive à l'Atelier, c'est joli. On prend place, il y a un peu moins d'ambiance à cette heure-là   mais c'e n'est pas grave, je ne regarde plus au détail rendu là. Une serveuse un peu automate nous demande si on est prêts à commander.
Euh.... ça fait exactement trois millième de secondes que je suis là mademoiselle, je vais prendre quelques minutes pour regarder le menu si vous permettez. Un deuxième serveur vient nous voir et nous demande si on a apporté une bouteille de vin. Deuxième erreur. Shit, c'est un apportez votre vin.

On se lève en se disant qu'on reviendra l'essayer une autre fois! Un souper pas de vin c'est comme une impératrice sans couronne.

Qu'à cela ne tienne, on se dirige chez Ma grosse truie chérie!
Je pensais pouvoir enfin démystifier le pourquoi on voudrait nommer son restaurant comme ça mais bon, comme nous sommes partis après le premier verre, ce sera pour une autre fois.

Sans trop entrer dans le détail, le service était n'importe quoi et le menu, pas exactement ce dont j'avais envie. Avec quatre plats au choix dont deux variations autour du pavé de porcelet, j'ai décidé que je reviendrais peut-être en groupe mais en couple, ça ne fait pas l'affaire du tout.
Ce nouveau restaurant m'a semblé  une pâle copie du pied de cochon mais je vous promets de remettre ça et de faire une critique en ayant testé ce qu'il y a au menu.

Bref là, il est rendu 22h0 et j'ai eu mon verre mais je commence à avoir faim! Où est-ce qu'on va à cette heure-là (plus d'erreurs possible)?

Brandy... Valeur sûre, c'était bon, on a bu un bon Merlot (oui, vous avez bien lu Merlot) de Coppola et ce petit bistrot nous a finalement sauvé d'une soirée complètement gâchée!

Je n'y ai pas pensé sur le coup mais l'Express aurait également été un bon choix à cette heure et on est certain qu'on va bien manger.

Finalement, je devrai retourner essayer l'Atelier, le Chien Fumant est sur ma liste  mais ça fait longtemps
que je n'ai pas bien mangé à Montréal alors je pense que je suis due pour un St-Urbain bientôt...

10-10-19

Récompense de mi-session :)

Après une mi-session (en plein dedans mes amis!), il faut bien se récompenser un peu non?

Je vais donc aller ajouter un nouveau resto à ma liste ce jeudi après mon dernier examen.

Mais lequel??!

Voici quelques suggestions reçues:

- Chien fumant (mon ami Australien nouvellement arrivé à Montréal adooore cette place)
- L'Atelier - que des bons commentaires et un autre ami (pas Australien cette fois) qui capote sur ce resto)
- Chez ma grosse truie chérie - bon, le nom surprend et on ne connait pas encore l'intention des proprios derrière un «titre» aussi frappant mais on le saura bien sous peu.
- Shambala - un tibétain qui me semble une belle expérience a essayer

Trop de choix!!!

Je vous laisserai savoir sur quel choix je me serai arrêtée ce w&e :)

10-10-18

On en est où là?

J'ai arrêté de respirer le 15 août et je viens tout juste de reprendre mon souffle là....
Deux voyages, un retour à l'école et un déménagement plus tard et on est rendu à:
Octobre et les feuilles qui changent de couleur, l'automne, l'Halloween dans 2 semaines, Noël.... Noël?!

Déjà?!
Eh oui...

Quelques mises à jour parce que ça passe trop vite:

- Vous vous souvenez l'ami qui devait collaborer sur mon blogue? En fait, il devait faire des chroniques musicales parce que je trouve qu'il est génial côté musique. Et bien il est toujours aussi génial mais il a changé d'emploi quelques semaines après notre entente et depuis, houlàlà, il est super occupé et n'aura pas le temps d'écrire ici. On l'excuse, on le pardonne mais on se croise les doigts pour qu'il soit un peu moins occupé dans quelques temps et qu'il revienne partager ses connaissances musicales avec nous!

- Je suis en mi-session. Déjà.
Tout sonne comme le mot DÉJÀ en ce moment. C'est probablement parce que tout est beau que ça passe vite comme ça!
Eh oui, j'ai quitté définitivement l'emploi à temps plein du monde corpo pour me lancer à fond dans mes passions. Je suis en Études Littéraires (voilà, c'est dit!) à l'UQÀM à temps plein depuis septembre.
Avec la ferme de faire de l'écriture mon gagne-pain pour les prochaines années (écrire quoi ça, je ne sais pas encore mais on verra bien),  je suis une étudiante de hum, 31 ans qui adooore l'école:)
Je travaille toujours à temps partiel, ce qui me permet tout de même de retrouver une mini-zone de confort 2 fois par semaine! Bref, le scénario i-d-é-a-l.

- Je vous prépare une surprise. Oui oui! En plus, elle est presque prête.
D'ici quelques semaines, vous découvrirez le personnage de l'Impératrice Urbaine.
Je travaille en collaboration avec une illustratrice incroyablement bourrée de talent qui a tentée (avec succès) de personnaliser la Sissi de 2010.

la-saga-quot-sissi-quot.shtml.jpg

Vous verrez, le résultat est superbe.
De plus, une amie graphiste organise toute la plateforme afin que vous trouviez ça beau, en plus d'intéressant :)
C'est pour bientôt bientôt c'est promis!!

Alors voilà, je retourne à mes livres, La princesse de Cléves, les Liaisons dangereuses, etc... demandez-moi si j'aime ça?!

10-10-06

Jour 2-3-4

Le décalage horaire? Pfff… Je dors! Je dors même un peu trop je pense 
Alors! Dans les derniers jours, j’ai marché au moins cent kilomètres et bu trente-huit cafés. J’ai reçu quelques gouttes de pluie, pris cinq cent quarante cinq photos et lu trois livres. C’est pas des vacances ça?!

Voici ce que j’ai vu… 


J'ai donc fais Notre-Dame de Paris, la Tour Eiffel, le Louvre (juste de l'extérieur pour le moment), la Place des Vosges, les Jardins du Luxembourg, etc, etc....


Mon coup de coeur va au Marais. Je mettrai quelques photos de ce quartier et du Quartier Latin bientôt mais j'ai passé  un après-midi incroyable à faire les galeries d'arts, à lire à la place des Vosges et les gens sont vraiment sympathiques.


Il me reste la journée Musées à faire (demain le Louvre et le Musée d'Orsay) et aujourd"hui, je vais aller croquer le Moulin Rouge...


Vendredi matin, on part pour la tournée Lyon, Dijon, vignobles et autres aventures.
Je vous écris à mon retour!

10-10-05

Aubergiste!!

Je suis au paradis mais bien en vie.
TOUS les restaurants, même ceux qui sont un peu moins bien sont bien quand même.
Tous je vous dis.

Lorsque vous voyez un menu comme ça, vous ne pouvez pas faire autrement que vous dire que vous êtes à la bonne place. Le premier soir, souper sur l'avenue des Champs Élysées au restaurant L'Alsace, rien de moins. Je me suis gavée (!) de foie gras en entrée, d'un tartare de boeuf en plat et j'ai même osée la crème brûlée au dessert. Un vrai d-é-l-i-c-e dans un décor magnifique. Le ton est donné pour la semaine. Je vais probablement prendre dix livres durant ce voyage mais mes papilles seront les papilles les plus heureuses de la semaine:)

Deux arrêts restos pour le jour 2: le salon de thé Carrette et le fameux Café George V.
À la Carette, je n'ai pas pu prendre en photo les impressionnantes pâtisseries de ce très reconnu salon de thé mais c'était divin.

Au café George V, on s'est fait prendre par l'orage alors on y est finalement resté pendant des heures. Après les assiettes de fromages, de charcuteries et les nombreux verres de Sancerre, j'ai goûté au meilleur boeuf bourguignon de ma vie. 

Le paradis je vous dis, il y a des restos à tous les coins de rues et ils sont tous incroyables.

Bon, je vous parle de l'Arche de triomphe, de la Tour Eiffel, de Notre-Dame de Paris et autres attractions non comestibles bientôt c'est promis:)

10-10-04

Bonjour Paris!



En décalage complet, j’arrive à la Gare du Nord, genre de station Lionel-Groulx puissance vingt.  Je prends la direction opposée -évidemment-, marche quinze minutes avec mes deux grosses valises, sourire béat d’être à Paris. Je suis encore dans les sous terrains, je n’ai rien vue mais je suis contente.

Je le suis moins lorsque des escaliers de vingt pieds se dressent entre mes deux énormes valises et moi. Petit moment de découragement. J’étais soudainement Zelda et ne trouvais pas la bonne clé. 
Par chance, un bon samaritain remarquant le désarroi dans mon regard m’a non seulement aidé à grimper mes deux mastodontes de valises mais m’a aussi indiqué que la rue que je cherchais était juuuuuste en face de la sortie de la Gare du Nord. Gros juron. Putain qui disent les Français.

«Fallait demander m’amzelle!». Merci du conseil.

Je refais donc le trajet en sens inverse traînant mes deux gargantuesques valises sur les trottoirs (de Paris tout de même mais là mon focus était un peu ailleurs vous en conviendrez) en construction. J’arrive finalement en nage (mais sourire aux lèvres) à l’hôtel Mercure de la Gare du Nord.  
Je garoche mes deux pharaonesques valises et me dis que plus jamais.  
La prochaine fois, ce sera léger et juste une, promis.

Ce qui aurait dû prendre 15 minutes en a pris finalement 60 mais c’est pour ça que c’est cool les voyages non? Mon hôtel est effectivement juuuuuste en face de la Gare et donc, super facilement accessible au métro et au RER. Bon choix.

Ça y est, j’y suis! Bonjour Paris!