10-05-31

WE LOVE YOU DIANE!

Le cri passionné d'un admirateur de Diane Birch....

Des fans, elle n'en a pas encore des tonnes mais on lui en souhaite des milliers sous peu!
Samedi dernier, elle était en spectacle au Club Soda et c'était une s-u-p-e-r-b-e soirée. J'ai découvert cette talentueuse chanteuse grâce à un ami qui m'a offert son CD à mon anniversaire. Depuis, je l'adore.

Bible Belt est son premier album et en concert, elle assure sur la scène. Elle a une voix et un style qui est selon mon amoureux, un mélange de Janis Joplin, Elton John, The pretenders et Billy Joel.
Heureux cocktail.

Musicienne talentueuse, elle nous a offerte une version intéressante et complètement différente de «What is Love » Haddaway et a enchaîné les pièces de son album en nous racontant quelques anecdotes sur sa vie. Entre autre, le pourquoi du titre Bible Belt... son père est un «preacher». On se doute qu'elle a fréquenté les églises dans sa vie, d'où la touche un peu gospel et des airs comme dans Forgiveness.

Le concert s'est achevé sur une version trrrèes dynamique de Valentino qui a fait lever la foule. Deux rappels, on en voulait encore, d'où le «we love you Diane!».


diane_birch2.jpg



On lui souhaite beaucoup de succès et un autre album sous peu!!!

10-05-29

En rafale

Le film L'Enfant prodige sur la vie d'André Mathieu est sorti en salle le 28 Mai. J'irai voir cette semaine cette nouveauté réalisé par Luc Dionne mais dont le contenu et la musique ont été dirigé par notre pianiste préféré, Alain Lefèvre. Je vous en reparle.

Gainsbourg Vie héroïque 
J'ai a-d-o-r-é ce film. Original, divertissant et la musique... ouf la musique dans ce film nous transporte dans un autre monde l'instant de quelques heures. On aimait déjà Gainsbourg mais là, on aime franchement sa musique!

Invictus (DVD)
Un film de Clint Eastwood avec Morgan Freeman, impressionnant en Nelson Mandela et un Matt Damon qui imite très bien l'accent d'Afrique de Sud! Un très beau film avec une scène entre autre à faire pleurer même les moins sensibles. Je ne vous dis pas laquelle, vous la reconnaîtrez.

Victoria, les jeunes années d'une reine (DVD)
J'aime les films de princes et de princesses, surtout quand ils/elles ont déjà existé(es)! On aurait aimé en savoir plus mais c'est un joli film et les acteurs principaux sont très convaincants dans leurs habits royaux!

Bon cinéma!

10-05-25

une fois, deux fois, trois fois, aucuns regrets?

Une quoi?

Une vente aux enchères.

Pourquoi pas....

Ma curiosité dit à ma logique: vas-y donc, question qu'on voit de quoi ça a l'air une vente aux enchères! ET finalement, la curiosité l'emporte haut la main sur la logique - c'est souvent comme ça que ça se passe. C'est comme dans les film les ventes aux enchères et c'est très amusant!

Il y a tout un travail d'organisation derrière ce type de soirées et c'est entre autre ce qui est impressionnant. Une fois que c'est partie, il faut suivre parce que ça vend vite (ok, je retiens la joke plate).

Un prix de base et voilà, c'est parti: 200$, 250$ 300$, 400$, 550$ 600$. un deux trois vendu.
Ce qui est plus impressionnant encore c'est 3000$, 3500$, 4000$, 5000$, 5500$, etc.....

Il y a des objets de collection et les collectionneurs sont présents. Ils ont étudiés et analysés leurs achats potentiels des semaines avant et se tiennent prêts lorsque la vente commence. Un sac Hermès était d'ailleurs posé sur une table, le prix de départ était 8000$. Aucun zéro de trop.

C'est un sport comme un autre n'est-ce pas?!

De plus, les locaux de la maison IEGOR sont dans une église du quartier St-Henri, ce qui fait que l'ambiance y est très agréable. J'ai vu là de nombreux objets (toiles, vins, meubles, lustres) que j'aurais bien aimé acquérir mais bon, que je laisserai la chance aux les autres :)

10-05-18

Les Accords

Le monde de la restauration peut parfois être très cruel. Des propriétaires et des chefs-propriétaires bourrés de talents et de bonnes intentions, se voient souvent dans l'obligation de mettre un terme à leur rêve. La raison? Parfois on le sait, parfois on ne le sait pas trop. Il n'y a pas de recette magique pour qu'un restaurant fonctionne MAIS il y a des règles de base à appliquer si on veut mettre toutes les chances de son côté!

Chantal Fontaine, alias Virginie était propriétaire du bar à vin avec l'une des plus belles terrasses du vieux-montréal; l'Aszu. Malheureusement, ce petit bijoux a dû fermer ses portes.... pour mieux les ouvrir à nouveau sous le nom du restaurant  Accords.

Nous sommes allés tester cet endroit récemment pour en conclure que s'ils ne réussissent pas à rester ouvert, le monde de la restauration c'est n'importe quoi. Le décor est très joli, avec une section plus conventionnelle et une autre plus lounge. Les concept est nouveau et intéressant. Avec chaque plat, nous avons le choix d'un vin en accord et d'un vin en désaccord (d'où le nom du restaurant, vous l'aurez compris). Le vin en désaccord est un vin qui vous surprendra, que l'on n'aurait pas pensé agencer avec le plat en question. Un exemple? Un pinot noir avec des pétonclesVous avez également le choix de prendre la réconciliation et/ou la totale. Bref, idée très originale. Là où j'ai trouvé que ça manquait un peu, c'était dans le service.

Vous avez également le choix de prendre la réconciliation et/ou la totale. Bref, idée très originale. Là où j'ai trouvé que ça manquait un peu, c'était dans le service. 

Je trouve que l'accent n'est pas assez mis sur les vins. La chose la plus agressante quand on a un commerce et qu'on vient de l'ouvrir (et qu'on se pète un peu les bretelles, c'est normal), c'est que tous les clients y vont de leurs idées et suggestions. Mais bon, il y a peut de chances que les proprios lisent ce blogue alors j'y vais de mon commentaire de cliente fatiguante: «Il me semble que si j'étais proprio d'un resto avec un concept comme celui-ci, j'aurais cherché mon sommelier (ère) pendant des mois pour trouver LE ou LA perle. Le (ou LA) sommelier(ère) qui charmera TOUS les clients (même ceux qui n'aiment pas le vin mais qui y vont parce que c'est Guy A. et Virginie) avec ses vins et qui volera un peu -beaucoup- la vedette aux plats. ÇA, ça serait encore plus original et en plus, ça irait avec le concept.» Mais bon, je ne suis pas la propriétaire alors je ne le répéterai pas à personne.

Pour commencer, un petit verre de champagne Legouge-Copainservi dans un verre le mettant tout à fait en valeur.


Nous avons enchaîné avec le Tartare de palmipède pédant (ah.... Rock et belles... oups), accompagné de la réconciliation; un Morgon 2006  et un Anjou 2008, Agnès et René Mosse. 

Le Crab dinner était quant à lui accompagné d'un Saumur Brut 2001 Chateau La tour Grisé et d'un Riesling Trocken 2009. 

Les deux entrées étaient succulentes mais le Tartare de palmipède a remporté la palme d'or pour ce service. À essayer!

En plats principaux, nous avons optés pour le pétoncle et l'agneau avec ses têtes de violons. Il n'y a pas beaucoup de choix sur le menu, certains trouveront que c'est bien, d'autres que ça manque un peu de variété. Pour ma part, la soupe et la salade ne sont pas des entrées ou des plats alors ça ne laissait que deux chois d'entrées et quelques choix de plats mais tout était très réussi alors je n'ai rien à ajouter.

Le gros ballon sur la photo est le verre de Barollo que mon amoureux s'est offert pour accompagner son agneau :)
En conclusion, le restaurant les Accords est un très bel endroit, où le service gagnerait à être placé au-dessus d'un service «normal» vu le concept. Vous y mangerez très très bien et ferez probablement de belles découvertes. La cerise sur le sunday? Chantal Fontaine, alias Virginie s'est associée avec nul autre que ... taratatatata... Guy A. Lepage pour cette nouvelle expérience. Espérons qu'ils auront tous les deux autant de succès en restauration qu'en télévision:)

Bonne chance!

10-05-15

Jun I

Avec l'arrivée du printemps, mon amoureux et moi avons (re) découvert la rue Laurier. Nous sommes récemment passé devant quelques restaurant qui nous semblaient très intéressants; le Greasy spoon, le Salute et finalement, le Jun I.

Nous avons testé ce dernier récemment. Japonais. Vraiment? Ce n'est pas mon type de restaurant favori normalement mais le menu nous semblait bien intéressant et le décor est très euh, Québécois pour un resto Japonais!

En entrée, nous nous sommes régalés du tartare de thon (pouvais pas passer à côté) avec champignons pleurotes et huile de truffe et le homard, confondu par le serveur avec le Bar (!).

Pour le plat de résistance, mon amoureux s'est régalé avec la morue noire d'Alaska et moi avec le canard laqué et foie gras. Tout était bien mais surtout vraiment très bien présenté. Les assiettes étaient très belles et c'est surtout ce qui se remarquait.... plus que le goût des plats.


Je n'ai pas pu résister au dessert, des macarons au thé macha et encore une fois, la présentation m'a vraiment épatée.


Tout était bien bon, vrrrraiment très beau mais la facture était beaucoup trop élevée pour cette expérience. C'était bon, mais pas impressionnant. Tous les goûts étaient à leur place mais il manquait un petit quelque chose pour qu'on puisse dire «on y reviendra avec des amis pour leur faire découvrir la place!». Une belle expérience mais il faut faire attention à la rue Laurier. Elle nous réserve quelques places bien intéressantes, mais les prix sont parfois déterminés parce qu'on est sur cette rue et non pas selon la valeur de ce qu'il y a dans l'assiette :)


Jun I
156 rue Laurier O.
514-276-5864
www.juni.ca 

10-05-14

Miles Davis

Mai chez l'Impératrice Urbaine =  Mois de la Musique!

Tous les mercredi soir au Musée des Beaux-Arts de Montréal c'est moitié prix. Même prix en tout temps pour les étudiants :) On aime ça. C'est très peu cher payé pour passer un deux heures garanti à s'enrichir et à apprendre des nouvelles choses.

Bref, mercredi dernier, pendant que tout le Québec avait les yeux rivés sur leurs écrans pour le match du Canadien, je suis allée voir l'exposition sur Miles Davis. Je suis une grande fan de cet artiste qui a contribué à l'essor du be-bop, version plus funky du Jazz dans les années cinquante. La vie de celui qui a joué avec les grands de ce monde dont Charlie Parker, Herbie Hancock, Dizzy Gillepsie pour ne nommer que ceux-là, nous est relatée en huit parties. Huit époques marquantes et différentes de sa vie et de sa musique.

Chaque partie de l'exposition a une ambiance propre à son époque qui met en lumière le style de Miles Davis, qui se modifie à travers les décennies. Les photos sont magnifiques et on y retrouve différentes illustrations des pochettes des nombreux albums de Davis. Les trompettes sur lesquelles il a joué sont exposées, toutes plus belles les unes que les autres. J'ai également découvert que Miles Davis peignait à une certaine époque de sa vie.

Une expo à voir, qui se termine par un clip de Miles réalisé par Spike Lee. Magnifique.

Bon musée!

10-05-10

Marc-André Gauthier

Le violon. La musique a toujours été très présente dans ma vie et même si je n'en joue plue depuis quelques années, elle est nécessaire à mon équilibre mental. J'ai commencé à jouer du violon en quatrième année du primaire, et j'ai poursuivi à l'école secondaire Mgr-Parent jusqu'en secondaire cinq. C'est à cette école que j'ai fais la connaissance de Marc-André Gauthier. On était tellement content quand il pouvait se libérer pour un de nos concerts durant l'année et qu'il était soliste parce qu'on avait l'air tellement bons!!

Bref, j'ai découvert par l'entremise de mon professeur de musique du secondaire (vive les médias sociaux), que Marc-André Gauthier avait sorti un premier album. J'ai eu un petit vertige. Ce prodige de la musique, titulaire d'un doctorat du Conservatoire National Supérieur de Paris, qui a remporté à 9 ans seulement le premier prix du concours de musique du Canada (avec la plus haute note jamais obtenu à ce concours), c'est le gars avec qui on est allé à l'école???! Pffff. s'peut pas. Il a même déjà joué sur le célèbre violon 1691 Auer Stradivarius... I-m-p-r-e-s-s-i-o-n-n-é-e je vous dis.

Même si son passage au secondaire fut bref, je me rappelle avoir été bien intriguée par les nombreuses heures de pratiques qu'il devait faire par jour et m'être demandée, en bonne ado de quinze ans que j'étais, ce que ça donnait tout ça. Et bien quinze ans plus tard, j'ai ma réponse.

Ça donne Marc-André Gauthier, un premier album et un violoniste accompli.

Un album réalisé par le pianiste André Gagnon, au répertoire international. On y trouve entre autre une berceuse Brésilienne, un fado Portugais, une chanson du folklore Irlandais et une pièce que tout le monde reconnaîtra: Por una cabeza


2676_PhotoRedukto.jpg


J'ai été plongée plutôt jeune dans la musique classique et elle a rapidement trouvée une place normale dans ma vie, ce qui n'est cependant pas le cas de bien des jeunes et/ou adultes. J'ai été chanceuse et ça m'a pris quelques reprises avant d'apprécier La Traviata en secondaire un mais au final, je suis trrrès contente que notre prof de musique nous ait transmis cet héritage.

Les qualificatifs souvent utilisés par les jeunes pour décrire la musique classique sont: plate, ennuyeuse, vieille ou trop sérieuse. Cependant, la musique classique a justement rajeunie et améliorée sa marque depuis les dernières années avec entre autre Yannick Nézet-SéguinJean-Philippe Tremblay et Kent Nagano, qui contribuent à modifier l'image du chef d'orchestre autoritaire et trop sérieux. D'autres musiciens comme le très talentueux Alain Lefèvre et notre sujet pour ce billet, Marc-André Gauthier font partie des musiciens plus ''contemporains'' auxquels il est plus facile de s'associer.

Bref, on espère que ces hommes (à quand UNE chef d'orchestre?) pourront attirer un public plus jeune, l'inciter à s'initier à cette forme d'art et contribuer à l'essor de la musique classique au Québec et partout ailleurs.

Mon collègue DeeJF sera d'accord avec moi qu'il est peut-être un peu plus difficile d'écouter l'ouverture de la Traviata que les derniers balbutiements de Lady Gaga mais vous verrez, après quelques écoutes, vous finirez par apprécier (La traviata, pas Gaga :-)

Pour conclure, je vous suggère d'aller écouter ce solo de Marc-André Gauthier sur youtube, et vous ne pourrez plus jamais dire que la musique classique est ennuyante.

Bonne écoute!

10-05-08

Flare for Fashion, suite

C'est hier soir qu'a eu lieu la première édition du défilé Flare for Fashion. Ce défilé, organisé par Miriam Gaudelli est une belle réussite pour une première. Ont défilés les collections Hairspraymafia, Princes of Spades, Ralph Leroy et Joseph Ribkoff.


L'événement a eu lieu au au théâtre Corona, qui était parfait pour ce type de soirée. Le seul hic, il manquait un tout petit peu d'ambiance. Peut-être que l'année prochaine, les billets seront un peu moins cher et qu'il y aura plus de participants? On leur souhaite parce que c'est une belle initiative, que l'organisatrice a bien remplie sa mission et qu'on aimerait qu'elle soit applaudie par plus de spectateurs!

C'est toujours agréable d'encourager les jeunes talents et on souhaite longue vie à hairspraymafia et surtout, plein d'autres défilés!!!

10-05-06

L'énigme du retour

Ouf.

Wow.

Hum.

Nommez tous les onomatopées que vous pourrez trouver, ils parviendront probablement tous à bien représenter le livre que je viens de terminer.

Je me dis que parfois, on passe tellement à côté de certaines bonnes choses de la vie qu'on se demande ce qu'on a pu faire d'intéressant à la place. Je n'avais jamais lu un livre de Dany Laferrière.... Franchement comme dirait l'autre. Je ''connaissais'' l'auteur, l'ai déjà vu en entrevue mais pour je ne sais quelle obscure raison, je ne l'avais jamais lu.

Bon. Ceci étant dit, j'ai remédié à la situation en lisant un de ses dernier livre, L'énigme du retour. Cet auteur nous transporte dans son univers tellement rapidement qu'on se demande si on n'est pas réellement déjà allé à Petit-Goâve. Mêlant le Haïku à la narration, il créé un beau mélange d'émotions, de paysages, de moments importants de la vie et nous explique sans nous la décrire, la différence entre la vie à Haïti et la vie ailleurs.

Un livre à lire, et je me garoche à la bibliothèque pour louer tous les autres que j'ai manqué!

Bonne lecture!

10-05-04

Défilé vendredi!

Ce vendredi, j'irai voir le défilé Flare for Fashion dont tous les fonds amassés iront à la fondation Lupus Canada/Québec.

La collection (vous vous souvenez, ma couturière préférée!?) HairSprayMafia y sera présenté en grande primeur!

Je vous en reparle plus en détails et je prendrai quelques clichés avec mon super-nouvel-appareil-full-canon! J'aurai presque l'air d'une journaliste ;)

à bientôt!