10-12-31

Rétro-Resto 2010



Voici mon Top 10 des meilleures bouffes en 2010! 
Toutes les critiques de ces restos se retrouvent à quelque part sur mon blogue sous l'onglet 2010. Inspirez-vous! 


10. Boeuf sur le Toit, Paris
Le restaurant que Cocteau animait, où Juliette Gréco a fait ses débuts, et où se tiennent encore de délicieuses soirées de Jazz. Je n'ai pas de photos mais des souvenirs mémorables de l'endroit et d'avoir eu l'impression d'être assise à une table où Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre ont peut-être déjà partagé un repas. Jouissif.    



J'ai encore mal au ventre quand j'y pense mais c'était tellement bon que j'ai encore un petit goût de foie gras et sirop dans la bouche...





8. Pullman
Mon incontournable. 
Quelques belles soirées passée sous les conseils des sommeliers, à déguster une autre passion, les vins,  sous le fameux lustre en verres. 


7. Le Garde-Manger 
J'ai d'ailleurs offert son livre en cadeau à Noël et je vous le recommande fortement. 
C'est joli, on salive en le feuilletant et on a envie d'essayer  de reproduire ses recettes pleines de saveurs et d'originalité. Le resto, le chef et le livre, Bravo.





 La cuisine de Michael Mina, à San Francisco, dans le temps des fêtes.
Définitivement une expérience que je n'oublierai pas!







4. Daniel Boulud à Vegas
Tartare de pétoncles, l'agneau, le service, le décor....
Dans mon top 10 de meilleure expérience en restauration à vie!





3. Les bouffes de mon ami Pat
Parce que les chefs ne travaillent pas toujours dans des restaurants, j'ai la chance de connaître un Doctorant en Sciences Po qui cuisine comme un chef. 
Ces soirées entre amis sont toujours agréables et font partie des beaux souvenirs de 2010. 
Je suis certaine qu'on explorera d'autres territoires tous les quatre en 2011!

Je suis en admiration totale et complète avec tout ce qu'il prépare et je dirais juste Chapeau Petit Chef:)




2. Le souper de mariage de Caro & Éric
Le repas était préparé par le St-Urbain et les vins... je suis encore sous le choc d'avoir eu le privilège de boire un Château Lafitte, Ausone, Latour, Cheval Blanc et Haut Brion 1981... dans la même soirée! Merci pour cette belle expérience Éric & Caro, longue vie à votre mariage et on vous aime!





Finalement, le numéro uno, celui dont vous ne devez pas vous passer en 2011:

LE meilleur resto à Montréal, rien de moins.
Je n'ai pas de photos (sacrilège!) mais je me reprendrai en 2011 c'est promis. 




Un Top 10, ce n'est vraiment pas assez!
J'aurais également une mention spéciale pour quelques restos explorés à Bogota en Colombie mais comme j'étais un peu-beaucoup malade, je n'ai pas pu vivre le tout pleinement.

Peut-être que l'année prochaine je vous ferai un Top 10 des meilleurs restos à Montréal et un Top 10 des meilleurs restos à l'étranger?
Qui sait ce que je visiterai en 2011.... :)

Bonne boustifaille!!




20_ _

En quelle année sommes-nous?
Ah oui, 2010.

Ça c'est bien passé pour vous? Vous avez fait le bilan et êtes prêts pour 2011?

Certains sont nostalgiques à voir se terminer une année mais moi, je suis toujours un peu survoltée lorsqu'une nouvelle année commence. Je ne sais pas ce qui va se passer, j'ai des projets mais vont-ils se réaliser? Quelle direction va prendre ma vie? Y aura-t-il des surprises pour la nouvelle année?

En 2010, j'ai fais un grand choix, un après-30-ans qui aura été une des meilleures décisions de ma vie. J'ai milles projets pour 2011 et c'est parce que j'ai décidé d'aller où j'avais envie d'aller et dévier de la grande courbe «normale» de société que je me suis réveillée à 7h30 un vendredi de congé, dernière journée de 2010:) Je ne peux plus dormir parce que j'ai trop de d'idées en tête!

Vous trouverez donc en 2011 sur l'Impératrice:

des idées de sorties
des magazines à consulter
des restos à découvrir
des livres à lire
des films à voir
de la musique à écouter
des destinations voyages (en exclu, il y aura entre autre Berlin!)
des réflexions
et peut-être des collaborations

J'ai fais ma liste de projets pour 2011, je suis prête et j'a hâte en plus.

Alors BONNE ANNÉE  chers lecteurs/rices que je ne connais pas mais à qui je souhaite beaucoup de beaux moments et de beaux changements pour 2011!!!!

Champagne!

10-12-24

Pssst.... c'est Noël :)

dfg

Je vous souhaite à tous une jolie veille de Noël et un beau 25 Décembre.

Profitez de votre famille, de votre amoureux-se, de votre chat, de votre chien et de votre sapin. 
Amusez-vous, aimez-vous, Hallelujah

JOYEUX NOËL!!

10-12-18

T'as d'la neige sur ton épaule


Vous souvenez-vous de Ciné-Cadeau?
Moi oui.
Je me rappelle des Astérix & Obélix, des Daltons et de Tintin. À chaque Noël c'était un rendez-vous.

Noël, c’est romantique, c'est chaleureux.
C'est la joie et c'est une petite dose de nostalgique en même temps.

La période des fêtes, c’est commercial, les boutiques sont pleines et on donne toujours plus de cadeaux que nécessaire. Voilà, c’est dit.

MAIS!

Mesdames et messieurs qui n’aimez pas noël, c’est votre droit et je ne veux pas vous convaincre du contraire mais si vous lisez ceci, c’est qu’il y a une toute petite, une infime part de vous qui a envie de se laisser porter par la magie de Noël. 
Parce qu’enfin, il n'y a pas que les enfants qui croient au Père Noël...

Noël, c’est un sapin de plus en plus haut et de plus en plus gros à chaque année, au grand damn de mon chéri qui essai vainement de rationnaliser mes idées de grandeur chaque année (ça ne marche pas :- )

Les Marchés Atwater et Jean-Talon sentent bon les sapins trop cher et on a envie de manger de la bûche et de la tourtière avec de la mélasse (vous avez bien lu, je viens de Victo et là-bas, c'est out le ketchup sur la tourtière).


Il y a des décorations de Noël partout !! Passez par le Quartier des spectacles, c'est féérique.


Les partys de Noël, les robes trop courtes, les collègues trop bourrés mais du plaisir à la tonne.

Le jour après l’Halloween, Starbucks sort son Gingerbread latte. Mmmmm...
À partir du 15 Novembre, il y a de la musique de Noël dans les boutiques. 
Il faut créer l'ambiance n'est-ce pas?

Il fait -30 degrés mais et entend encore «J'aime ça l'hiver moi»
En février, c'est rendu une autre histoire:)

C’est aussi la période des vacances où on s'installe sur le sofa avec une doudou chaude, un livre et un feu de foyer. On se loue un chalet pour l’occasion ou un envahi celui de la belle-sœur. On cuisine un peu, on reste en pyjama jusqu’à quatre heure et on prend le temps de regarder tomber les flocons de neige. 


Certains sont même assez courageux pour sortir le suit d’hiver et aller jouer dehors! 
On a de la neige pleins les bottes et les mitaines mais on est content. 

Le monde prend aussi une pause à Noël. Vous vous souvenez de ça ?
Prenez un instant, ça vous fera sourire…



C’est aussi un peu la période surréaliste durant laquelle on veut croire que tout peut arriver. Tout.

On fait la rétro de l’année qui vient de passer et parfois, on est surpris de ce qu’on a accompli. On se dit que l’année suivante sera plus belle encore et on fait milles projets.

Enfin, j'aime toujours beaucoup la première personne qui me souhaite un joyeux Noël quand je fais un achat, c'est signe que c'est vraiment très très proche...


Avouer publiquement que j’aime Noël ? pfff...


JOYEUX NOËL!!!




10-12-17

Habitations Kyo

Le Canada est l'un des dix plus grands pollueurs per capita, au niveau absolu et sur une échelle cumulative*.

Ouch.


Il y a aussi: Les canadiens produisent trois fois plus de pollution reliée aux changements climatiques que les citoyens de la Chine ou de l'Europe et 14 fois celle des citoyens de l'Inde.

Comme disent les anglais, «That hurts»

Certaines entreprises paniquent, nient la question de l'environnement, leurs comptables calculent les pertes liées à une possible conformité aux politiques environnementales et ne peuvent même pas envisager de modifier la nature de leur produit.

MAIS!
Il y a d'autres modèles, qu'on aime ceux-là.

Entre autre, les Habitations Kyo

Allez voir cet extrait qui explique en partie de quoi sont composées les maisons d'Habitations Kyo, et comment elles respectent l'environnement.

Vous travaillez de concert avec eux pour bâtir la maison de vos rêves (comme un pitch d'agent d'immeuble, tsé).



Une belle entreprise Québécoise pleine de leadership. Bravo!

Habitations KYO
info@habitationskyo.com



*Source: http://www.equiterre.org/fiche/le-gouvernement-canadien-et-les-changements-climatiques 

10-12-11

Voyages voyages

2010 a définitivement été mon année Voyages.
Paris-New York-Colombie-San Francisco... ah oui! et la Caroline du Sud aussi:)

Est-ce que je réalise combien je suis chanceuse? Oui madame.
J'en profite comme jamais et je planifie déjà pour 2011.

Voyager c'est découvrir d'autres habitudes de vie, des gens gentils ou pas, des paysages magnifiques, révélateurs et qui font parfois disparaître une naïveté et sortir l'autruche en nous.
Voyager c'est aussi réfléchir, être confronté à ce qu'on est, pourquoi on est qui on est et surtout, est-ce qu'on aime ça?
Voyager c'est remettre les choses en perspective et oublier notre nombril pour quelques instants.
Voyager c'est découvrir le volet culturels des différentes villes où je vais. J'ai un échantillon d'une seule fois pour l'Europe et l'Amérique du Sud mais ça ne fait que commencer.
Voyager c'est inspirant et créatif.

On se sent un peu moins niaiseux finalement quand on revient de voyage.
On a enfin vu autre chose et on en a pour des semaines à analyser et digérer tout ça.

Avec ma nouvelle vie, les voyages et la littérature se sont concertés pour me faire vivre... euh... un moment.

Pour mon examen de fin de session, j'ai «rencontré» Blaise Cendrars et voici un extrait de sa Prose du transsibérien et de la petite Jeanne de France

«O Paris
(...)
J'aime me frotter dans les grandes villes aux autobus en marche
Ceux de la ligne Saint-Germain-Montmartre m'emportent à l'assaut de la Butte
(...)
Je voudrais
Je voudrais n'avoir jamais fait mes voyages
Ce soir un grand amour me tourmente
Et malgré moi je pense à la petite Jeanne de France.
C'est par un soir de tristesse que j'ai écrit ce poème en son honneur
Jeanne
La petite prostituée
Je suis triste je suis triste
J'irai au Lapin agile me ressouvenir de ma jeunesse perdue
Et boire des petits verres
Puis je rentrerai seul

Paris

Ville de la Tour unique du grand Gibet et de la Roue»

Quelques photos que j'ai pris en France en octobre dernier

 LE Lapin agile...

Il pleuvait, ça m'a intrigué, je me suis promenée à Montmartre et pour un instant, me suis presque prise pour un poète :-) 



10-12-08

TADAM!!!!

Ok, je ne pouvais plus attendre.

Il y a encore des choses en préparation mais j'avais trop hâte de vous montrer la nouvelle allure de l'Impératrice Urbaine!

Pas ici parce que ce n'est pas tout à fait au point encore mais sur un des quatorze médias sociaux que je vais devoir maintenant mettre à jour: Facebook!

Allez voir mon nouveau look et likez ça tant que vous voulez, L'impératrice moderne est maintenant en ligne!

La mise en beauté a été réalisé par Lucie Crovatto, allez visiter le site de cette artiste, vous tomberez sous le charme vous aussi!

Merci Lucie, vive Sissi!

10-12-06

San Francisco, Monterey, Napa, etcetera....

Je suis à San Francisco:)

Il fait beau pour la première journée, ouf!
J'en profite un peu et je vous raconte après?




















Vive SF, Vive Noël:)

Sissi

10-11-29

Chaud Lapin

C'est ça qui arrive dans le temps des fêtes (et c'est officiellement commencé, arrêtez de le nier).
Il y a toujours TROP d'invitations, TROP d'amis à voir et TROP d'argent à dépenser.
Mais bon, c'est TROP l'fun le temps des fêtes pour rester tranquille.

Dernier excès? (À part le Bal Masqué)

Chaud Lapin...

Dans le sens de Restaurant Chaud Lapin, bien entendu.

Situé dans un joli local de la rue Mont-Royal, c'est une belle découverte des derniers mois et j'y retournerai certainement bientôt (après le temps des fêtes mettons).
Le menu est varié, un peu cher mais la qualité est à la hauteur.
C'est un restaurant où il y a de l'ambiance, plus recommandé pour des groupes qu'un repas en amoureux cependant.

J'irai certainement boire un verre de Sauvignon et manger un tartare de saumon au bar un jeudi ou vendredi soir qu'il fera -25 degrés. Vive les restaurants d'hiver au Québec!

Une excellente suggestion pour vos party de Noël de groupe, vos invités ne seront pas déçus.

Belle expérience, c'est agréable quand tous les ingrédients du succès sont présents: décor, ambiance, bouffe et service.


Chaud Lapin
1279 Mont-Royal Est
514.522.2379
www.auchaudlapin.ca

10-11-23

TREIZE À TABLE


La soirée avant mon Bal masqué, sachant que j'aurais envie de me changer les idées, j'avais réservé deux billets au Théâtre du Rideau Vert pour aller voir la pièce Treize à Table de Marc-Gilbert Sauvagon. 

Treize à table se déroule dans l'appartement très cossu des Vilardiers.  Madeleine Vilardier, dame bourgeoise trrrès superstitieuse se retrouve avec treize invités à sa table la veille de Noël. Impensable. Comme ça porte (évidemment) malheur, elle se met en charge de trouver une quatorzième personne et/ou de faire en sorte que l'un des invités se désiste! 

Les comédiens sont fous, l'énergie est palpable, on rit et on s'amuse. C'est le temps des fêtes qui commence,  la pièce est présentée jusqu'au 4 Décembre, allez la voir, c'est drôle. Un peu dans l'esprit du Dîner de cons, l'action se déroule dans la même pièce, sur trois heures et les personnages entrent et sortent, parlent et se mettent les pieds dans les plats à la vitesse de l'éclair. Bon, ce n'est tout de même pas François Pignon mais c'est très bon.

C'est également une belle et triste critique de la bourgeoisie et Linda Sorgini est hilarante dans le rôle de la précieuse qui ne pense qu'à ses cadeaux, bien paraître devant ses invités mais qui ne ferait pas de mal à une mouche... 

Bref, c'est Noël, mettez-vous dans l'ambiance:)




10-11-19

Hors sujet

Ça ne me tente pas d'écrire ces temps-ci...

Pourquoi?

Entre autre parce que



Parce que lire La Nausée et Une chambre à Soi en deux semaines, ça bouscule.
Est-ce que j'ai envie de parler de la serveuse pas vite et pas bonne du restaurant Biron après ça? Moyen...

Reste que j'adore vous parler de restaurants et de nightlife mais pas en ce moment. J'ai la tête qui tourne, qui doute, qui réfléchit et qui essaie de produire des textes que ces auteurs n'auraient pas été gênés de lire.

MAIS! Restez à l'écoute chers téléspectateurs, beaucoup de choses sont au programme dans les prochaines semaines.

Ce soir: la pièce Treize à table, dont je vous ferai le compte-rendu la semaine prochaine

Demain soir: Un ballo in Maschera
Un bal masqué, chez nous, qui se terminera certainement aux petites heures du matin.
Je vous mettrai des photos c'est promis

La semaine prochaine: Un souper au Chaud Lapin qui, je l'espère sera meilleur que chez Biron

À quelque part en décembre, la pièce La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès que je ne me peux pu d'aller voir.

Et finalement, mes petites vacances à San Francisco....

à bientôt!!
S.

10-11-07

Où est l'Impératrice?

ICI!!

Elle travaille très fort en ce moment...

Pourquoi?

Pour.... San Francisco!

Du 3 au 10 Décembre prochain, un autre séjour dans cette ville incroyable.

L'année dernière, nous avions visité San Francisco, Napa Valley et Sonoma. Cette fois-ci, arrêt du côté de Silicon Valley: Palo Alto, Los Gatos et leurs vignobles, ensuite direction San Francisco.

J'adore les Voyage2.
Dans les voyages2, on n'est pas obligé d'aller visiter les attractions touristiques que tout le monde va voir.

À la question: es-tu allée voir la Tour Eiffel?, t'as l'air con si tu réponds non.

Donc, après être allée à Napa, fais un bon bout de la Sylverado trail, visités Sonoma, être passés sur le Golden Gate, montés en haut de Coit Tower, avoir flâné sur Fisherman's Warf et avoir vu le Quartier chinois... ben on ira où on veut:)

En fait, pendant que mon amoureux travaillera à la sueur de son front (hum) durant la semaine, je visiterai selon l'inspiration du moment.

J'irai probablement au Musée d'art moderne de San Francisco, manger des huîtres pour dîner, prendre des photos de la ville et of course, irai faire une petite visite à Napa pour une bonne bouffe.

Je n'ai cependant pas choisi mes dates et ma fin de session est pas mal le 14 Décembre, ce qui fait que je dois tout terminer avant de partir :)
En plus d'étudier et de lire 52 livres par semaine, je finalise le nouveau palace de l'Impératrice.
C'est beau! ouf!
Et c'est presque presque prêt...

à bientôt!!

10-10-27

DIX X POE

Quel est le lien entre Otto DIX et Edgar Allan POE?

Mon imagination.

Je trouve que la toile Frau Mit Kind (une femme avec son enfant) pourrait bien se retrouver en page couverture pour Morella des Histoires extraordinaires de POE.

Les deux flirtent avec l'horreur et l'inquiétante étrangeté. C'est beau mais effrayant.

Otto Dix est un peintre qui est allé à la guerre pour vivre la guerre. Soldat volontaire mais qui ne croit pas à la guerre, il l'a pourtant vu, vécu et il a peint cette guerre. C'est effectivement d'un réalisme effrayant.

Les yeux de ses personnages.... ça donne des frissons. Si réels, profonds mais qui semblent vous dire en vous disant «regardez comme c'est laid».



Il a peint l'Allemagne de l'après-guerre (14-18). La vrai, la laide et en mode survie.
Des prostituées, des meurtres, des éclopés et des pauvres.

Otto Dix a été rejeté, emprisonné et son art est qualifié de «dégénéré» par les dirigeants de ce pays qui est le sien. Pourtant, il laissera tout un héritage artistique de toiles, dessins et quelques sculptures.

Pour une non-initée à l'histoire de l'art telle que moi, j'ai trouvé intéressant de m'initier aux différents styles utilisés pas ce peintre au cours de sa carrière.
Vous pourrez découvrir ce qu'est le dadaïsme et pourquoi ce peintre marquera tant l'Art en Allemagne à cette époque.

L'exposition ROUGE CABARET Le monde effroyable et beau d'Otto Dix au Musée des Beaux-Arts est en cours jusqu'au 2 Janvier.


Musée des Beaux-Arts
1380 Sherbrooke O.
Le mercredi soir, c'est prix étudiants pour tout le monde!  juste 7,50$....
http://www.mbam.qc.ca/fr/index.html

10-10-25

La semaine des activités manquées

Y'en a des comme ça... :)

D'habitude, je suis assez chanceuse alors je ne me plaindrai pas pour une soirée resto manqué + une journée manucure-pédicure manquée aussi. N'est-ce pas?

Il faut quand même que j'en parle.

C'est lundi et il pleut. Je suis en semaine de relâche et n'ai plus qu'un petit travail à faire.
Est-ce que c'est une journée pour se faire dorloter ça? Oui madame.
J'enfile mes bottes de pluie et me dirige au salon Rouge Bar à Ongles pour une manucure-pédicure:)

Je pars également avec mon appareil photo en me disant que je vais en plus joindre l'utile à l'agréable et faire un commentaire pour mon blogue. Productive dans la détente.

Ce salon a déjà trois succursales: Fairmount, Saint-Laurent et Crescent.
C'est superbe. Fauteuils de cuir blancs, pétales de roses dans l'eau pour nos petits pieds, une foule de produits intéressants et de gammes fashion pour les ongles mais également pour le reste du corps et même des chandelles bio...

Il ne manque de rien sauf peut-être l'essentiel.

J'arrive à 13h00, «l'esthéticienne» qui doit m'avoir comme cliente est apparemment en retard.
On s'excuse. Ça va, je suis ici pour relaxer et je n'ai pas d'autres rendez-vous alors tout va bien. Sauf qu'à 13h30 là je commence à trouver ça long et je n'avais pas prévu de passer TOUT l'après-midi au salon de manucure-pédicure, tsé.

De plus, il règne comme une ambiance de chaos aussi, quelque chose qui n'est pas professionnel.
La propriétaire du salon discute de sujets assez personnels à l'arrière de la boutique mais cependant assez fort pour qu'on comprenne de quoi elle parle. Une autre employée est assise juste à côté de moi et discute elle aussi bien fort avec d'autres clientes (au téléphone).
Bref, avec les épisodes de Sex and the City qui passent en boucle sur les 3 grosses télévisions, c'était un peu cacophonique et je commençais à avoir mal à la tête.

Ce fut la pire manucure ET la pire pédicure de ma vie.

La demoiselle qui prenait soin de moi prenait grand soin de persécuter mes cuticules et toute petite parcelle de peau qui osait se détacher de mes doigts ou mes pieds était prise en charge par ses outils de torture. Pas agréable du tout je vous dis. Je peux vous confirmer aussi qu'elle n'a probablement jamais fais de peinture à numéro puisque la couleur a été bien appliquée tout croche.

Résultat? C'est laid et j'ai eu mal! Bon, pas un mal incroyable mais un peu mal quand même.

Finalement, je n'ai pas pris de photos et malgré le 45$ - c'est le prix la semaine avant deux heures; je suis étudiante quand même:) si c'était ma première expérience, je n'y aurais plus jamais remis les pieds.

Malheureusement, il manque de places à Montréal pour se faire dorloter sans se faire ruiner et les salons où on y fait la pose d'ongles en acrylique en série ne m'intéresse pas beaucoup.

J'ay retournerai donc en prenant soin de demander qui s'occupera de moi et en mentionnant que la dernière fois, ce n'était pas une expérience plaisante du tout.

C'est beau, c'est abordable, c'est un endroit parfait pour se faire une avant-soirée-de-filles puisque c'est ouvert tard le soir mais il faudrait que l'embauche des employées soit certainement revue!

Rouge Bar à Ongles
2070B Crescent
514-507-3002
http://www.rougebaraongles.com/

Soirée ratée:)

Bah, ce n'était pas si pire mais vous connaissez l'expression québécoise «t'étais pas dû»? C'est ça, on n«'étaient pas dû» pour une soirée resto jeudi dernier.

Premièrement, examen de français qui, selon les prédictions de notre professeur serait «très facile et ne devrait pas nous prendre plus qu'une heure, une heure trente maaaximum». Je la prends au mot et réserve à l'Atelier pour 20h30. Première erreur.

Je sms mon amoureux à 20h00 pour lui dire d'oublier ça, c'est 21h00 ou le lendemain parce que le prof nous a soit un peu surestimée ou a oublié ce que c'était de ne pas avoir de doctorat en littérature française.

21h00, j'arrive dans l'auto, j'ai rarement autant eu envie d'un verre:)

On arrive à l'Atelier, c'est joli. On prend place, il y a un peu moins d'ambiance à cette heure-là   mais c'e n'est pas grave, je ne regarde plus au détail rendu là. Une serveuse un peu automate nous demande si on est prêts à commander.
Euh.... ça fait exactement trois millième de secondes que je suis là mademoiselle, je vais prendre quelques minutes pour regarder le menu si vous permettez. Un deuxième serveur vient nous voir et nous demande si on a apporté une bouteille de vin. Deuxième erreur. Shit, c'est un apportez votre vin.

On se lève en se disant qu'on reviendra l'essayer une autre fois! Un souper pas de vin c'est comme une impératrice sans couronne.

Qu'à cela ne tienne, on se dirige chez Ma grosse truie chérie!
Je pensais pouvoir enfin démystifier le pourquoi on voudrait nommer son restaurant comme ça mais bon, comme nous sommes partis après le premier verre, ce sera pour une autre fois.

Sans trop entrer dans le détail, le service était n'importe quoi et le menu, pas exactement ce dont j'avais envie. Avec quatre plats au choix dont deux variations autour du pavé de porcelet, j'ai décidé que je reviendrais peut-être en groupe mais en couple, ça ne fait pas l'affaire du tout.
Ce nouveau restaurant m'a semblé  une pâle copie du pied de cochon mais je vous promets de remettre ça et de faire une critique en ayant testé ce qu'il y a au menu.

Bref là, il est rendu 22h0 et j'ai eu mon verre mais je commence à avoir faim! Où est-ce qu'on va à cette heure-là (plus d'erreurs possible)?

Brandy... Valeur sûre, c'était bon, on a bu un bon Merlot (oui, vous avez bien lu Merlot) de Coppola et ce petit bistrot nous a finalement sauvé d'une soirée complètement gâchée!

Je n'y ai pas pensé sur le coup mais l'Express aurait également été un bon choix à cette heure et on est certain qu'on va bien manger.

Finalement, je devrai retourner essayer l'Atelier, le Chien Fumant est sur ma liste  mais ça fait longtemps
que je n'ai pas bien mangé à Montréal alors je pense que je suis due pour un St-Urbain bientôt...

10-10-19

Récompense de mi-session :)

Après une mi-session (en plein dedans mes amis!), il faut bien se récompenser un peu non?

Je vais donc aller ajouter un nouveau resto à ma liste ce jeudi après mon dernier examen.

Mais lequel??!

Voici quelques suggestions reçues:

- Chien fumant (mon ami Australien nouvellement arrivé à Montréal adooore cette place)
- L'Atelier - que des bons commentaires et un autre ami (pas Australien cette fois) qui capote sur ce resto)
- Chez ma grosse truie chérie - bon, le nom surprend et on ne connait pas encore l'intention des proprios derrière un «titre» aussi frappant mais on le saura bien sous peu.
- Shambala - un tibétain qui me semble une belle expérience a essayer

Trop de choix!!!

Je vous laisserai savoir sur quel choix je me serai arrêtée ce w&e :)

10-10-18

On en est où là?

J'ai arrêté de respirer le 15 août et je viens tout juste de reprendre mon souffle là....
Deux voyages, un retour à l'école et un déménagement plus tard et on est rendu à:
Octobre et les feuilles qui changent de couleur, l'automne, l'Halloween dans 2 semaines, Noël.... Noël?!

Déjà?!
Eh oui...

Quelques mises à jour parce que ça passe trop vite:

- Vous vous souvenez l'ami qui devait collaborer sur mon blogue? En fait, il devait faire des chroniques musicales parce que je trouve qu'il est génial côté musique. Et bien il est toujours aussi génial mais il a changé d'emploi quelques semaines après notre entente et depuis, houlàlà, il est super occupé et n'aura pas le temps d'écrire ici. On l'excuse, on le pardonne mais on se croise les doigts pour qu'il soit un peu moins occupé dans quelques temps et qu'il revienne partager ses connaissances musicales avec nous!

- Je suis en mi-session. Déjà.
Tout sonne comme le mot DÉJÀ en ce moment. C'est probablement parce que tout est beau que ça passe vite comme ça!
Eh oui, j'ai quitté définitivement l'emploi à temps plein du monde corpo pour me lancer à fond dans mes passions. Je suis en Études Littéraires (voilà, c'est dit!) à l'UQÀM à temps plein depuis septembre.
Avec la ferme de faire de l'écriture mon gagne-pain pour les prochaines années (écrire quoi ça, je ne sais pas encore mais on verra bien),  je suis une étudiante de hum, 31 ans qui adooore l'école:)
Je travaille toujours à temps partiel, ce qui me permet tout de même de retrouver une mini-zone de confort 2 fois par semaine! Bref, le scénario i-d-é-a-l.

- Je vous prépare une surprise. Oui oui! En plus, elle est presque prête.
D'ici quelques semaines, vous découvrirez le personnage de l'Impératrice Urbaine.
Je travaille en collaboration avec une illustratrice incroyablement bourrée de talent qui a tentée (avec succès) de personnaliser la Sissi de 2010.

la-saga-quot-sissi-quot.shtml.jpg

Vous verrez, le résultat est superbe.
De plus, une amie graphiste organise toute la plateforme afin que vous trouviez ça beau, en plus d'intéressant :)
C'est pour bientôt bientôt c'est promis!!

Alors voilà, je retourne à mes livres, La princesse de Cléves, les Liaisons dangereuses, etc... demandez-moi si j'aime ça?!

10-10-06

Jour 2-3-4

Le décalage horaire? Pfff… Je dors! Je dors même un peu trop je pense 
Alors! Dans les derniers jours, j’ai marché au moins cent kilomètres et bu trente-huit cafés. J’ai reçu quelques gouttes de pluie, pris cinq cent quarante cinq photos et lu trois livres. C’est pas des vacances ça?!

Voici ce que j’ai vu… 


J'ai donc fais Notre-Dame de Paris, la Tour Eiffel, le Louvre (juste de l'extérieur pour le moment), la Place des Vosges, les Jardins du Luxembourg, etc, etc....


Mon coup de coeur va au Marais. Je mettrai quelques photos de ce quartier et du Quartier Latin bientôt mais j'ai passé  un après-midi incroyable à faire les galeries d'arts, à lire à la place des Vosges et les gens sont vraiment sympathiques.


Il me reste la journée Musées à faire (demain le Louvre et le Musée d'Orsay) et aujourd"hui, je vais aller croquer le Moulin Rouge...


Vendredi matin, on part pour la tournée Lyon, Dijon, vignobles et autres aventures.
Je vous écris à mon retour!

10-10-05

Aubergiste!!

Je suis au paradis mais bien en vie.
TOUS les restaurants, même ceux qui sont un peu moins bien sont bien quand même.
Tous je vous dis.

Lorsque vous voyez un menu comme ça, vous ne pouvez pas faire autrement que vous dire que vous êtes à la bonne place. Le premier soir, souper sur l'avenue des Champs Élysées au restaurant L'Alsace, rien de moins. Je me suis gavée (!) de foie gras en entrée, d'un tartare de boeuf en plat et j'ai même osée la crème brûlée au dessert. Un vrai d-é-l-i-c-e dans un décor magnifique. Le ton est donné pour la semaine. Je vais probablement prendre dix livres durant ce voyage mais mes papilles seront les papilles les plus heureuses de la semaine:)

Deux arrêts restos pour le jour 2: le salon de thé Carrette et le fameux Café George V.
À la Carette, je n'ai pas pu prendre en photo les impressionnantes pâtisseries de ce très reconnu salon de thé mais c'était divin.

Au café George V, on s'est fait prendre par l'orage alors on y est finalement resté pendant des heures. Après les assiettes de fromages, de charcuteries et les nombreux verres de Sancerre, j'ai goûté au meilleur boeuf bourguignon de ma vie. 

Le paradis je vous dis, il y a des restos à tous les coins de rues et ils sont tous incroyables.

Bon, je vous parle de l'Arche de triomphe, de la Tour Eiffel, de Notre-Dame de Paris et autres attractions non comestibles bientôt c'est promis:)

10-10-04

Bonjour Paris!



En décalage complet, j’arrive à la Gare du Nord, genre de station Lionel-Groulx puissance vingt.  Je prends la direction opposée -évidemment-, marche quinze minutes avec mes deux grosses valises, sourire béat d’être à Paris. Je suis encore dans les sous terrains, je n’ai rien vue mais je suis contente.

Je le suis moins lorsque des escaliers de vingt pieds se dressent entre mes deux énormes valises et moi. Petit moment de découragement. J’étais soudainement Zelda et ne trouvais pas la bonne clé. 
Par chance, un bon samaritain remarquant le désarroi dans mon regard m’a non seulement aidé à grimper mes deux mastodontes de valises mais m’a aussi indiqué que la rue que je cherchais était juuuuuste en face de la sortie de la Gare du Nord. Gros juron. Putain qui disent les Français.

«Fallait demander m’amzelle!». Merci du conseil.

Je refais donc le trajet en sens inverse traînant mes deux gargantuesques valises sur les trottoirs (de Paris tout de même mais là mon focus était un peu ailleurs vous en conviendrez) en construction. J’arrive finalement en nage (mais sourire aux lèvres) à l’hôtel Mercure de la Gare du Nord.  
Je garoche mes deux pharaonesques valises et me dis que plus jamais.  
La prochaine fois, ce sera léger et juste une, promis.

Ce qui aurait dû prendre 15 minutes en a pris finalement 60 mais c’est pour ça que c’est cool les voyages non? Mon hôtel est effectivement juuuuuste en face de la Gare et donc, super facilement accessible au métro et au RER. Bon choix.

Ça y est, j’y suis! Bonjour Paris! 

10-09-29

Paris, je t'aime

Vous avez vu le film de Klapish?

Paris, c'est beau. Enfin, c'est ce qu'on dit.

Je pars valider le tout vendredi et j'y séjournerai un peu plus d'une semaine.

Paris, c'est Brel,  Noir Désir, Simone de Beauvoir, c'est la Cathédrale de Notre-Dame, le cimetière du Père Lachaise, c'est le musée du Louvre et l'Opéra Bastille, Paris c'est Moulin Rouge.

C'est ... trop de chef d'oeuvre à voir, déguster et entendre une seule semaine!

Je pars ma (loooongue) liste en main, pleine de recommandations d'amies qui viennent de la France, qui l'ont visité ou qui ont grandi à Paris.

Comme suggestions, le Marché aux puces de Clignancourt, le Canal Saint-Martin, la Maison européenne de la photographie. Tout pleins de resto recommandés par mon amie Emilie qui aime autant (plus peut-être) manger que moi et là, une amie d'une amie vient de me dire que samedi soir, c'est la nuit blanche à Paris avec des expos, des performances artistiques, etc...

En plus, elle ajoute que le premier dimanche du mois, c'est gratuit dans les musées nationaux  pfff... le Louvre, le musée d'Orsay et autre, tout gratuit! Houlàlà, je vais être crevée au retour de ce voyage moi!

J'ai hâte, je trépigne d'impatience et je veux qu'on soit vendredi maintenant!

Je cours faire ma valise et vous tiens au courant de mes découvertes à Paris, Lyon, la région de Champagne et Dijon - ben quoi.

à +!

10-09-28

Incendies

Il y a des artistes qu'on sait qu'on doit découvrir mais pour une raison ou une autre, on les découvre «sur le tard». C'est mon cas avec Wajdi Mouawad. C'est comme si on retardait le plaisir de faire une belle découverte.

Le film Incendies sorti en salle il y a une semaine représentera le Canada dans la catégorie meilleur film en langue étrangère aux oscars. On est content, vraiment content.
L'histoire, je ne vous la raconte pas. Seule la pièce de théâtre ou le film pourront la rendre telle qu'elle est; troublante. Dans tous les sens. La guerre, la paix, la famille, l'amour, la haine.

Bon ok, un petit résumé: à la mort de leur mère des jumeaux apprennent l'existence d'un frère et que leur père est vivant. Le reste, je laisse le cinéma vous le raconter.

Je n'ai malheureusement pas vue la pièce de Wajdi Mouawad (je vous l'ai dis, je gardais ça pour plus tard) et maintenant, je me dis qu'il y a encore beeeeaucoup de choses que je dois voir dans ma vie, dont les pièces de cet auteur. Toutes, je veux toutes les voir.

Ça brasse, c'est carrément un tremblement de terre. On en sort bouleversé, on a envie de pleurer (en fait, on pleure), de crier à l'injustice, que l'être humain est un chef d'oeuvre et une catastrophe en même temps, on souffre bref, si vous avez envie de vivre, allez voir ce film.


-------------------------------
À l'opposé, je suis tombée sur cet article dans Le Devoir le w&e dernier.
La presse ET le public étaient conviés à la lecture d'un drame de guerre au Parlement même. Personne ne s'est présenté. Personne comme dans p-e-r-s-o-n-n-e. Sa réaction? «Le vide est passionnant»
Lorsque la grosse machine cinématographique se met en marche, que des noms comme celui de Denis Villeneuve et Rémi Girard y sont associés, l'attention est captée. Cependant, lorsque c'est le temps d'aller simplement écouter la vérité ... je vous laisse terminer ma phrase.

Matière à réflexion.

10-09-27

KGP

J'ai souvent, souvent, trèèès souvent entendu de bonnes critiques à propos du Kitchen Gallery. Je n'y avais cependant jamais encore mis les pieds. Ça prenait l'ouverture d'un Kitchen Gallery spécialité poisson, situé dans le Vieux-Montréal pour m'initier à la cuisine de Matthieu Cloutier et Jean-Philippe saint-Denis.

Les deux chefs ont réussi à créer une ambiance conviviale tout en gardant un niveau de service qui donne envie d'aller étudier en restauration. Le décor est tout à fait Vieux-Mtl et le local, juste assez petit pour ne pas se sentir dans une grosse cafétéria.

Côté carte des vins, c'est tout à fait accessible avec une belle variété.  Découvrir et déguster l'Entre deux mers , petit bordeaux blanc en apéro nous a mis dans le ton de cette soirée qui allait être une réussite sur toute la ligne.

Au menu, de l'originalité et une variété qui plaira à tous. Si vous ne trouvez pas quelque chose qui vous intéresse sur ce menu, c'est que vous n'aimez pas aller manger au restaurant, sortez en courant.
Du caviar pour les amateurs, des bouchées frites - beignet d'huître, crevettes tempura, morue, etc...
De plus, une grande variété de poissons est au menu sur l'ardoise et mise à jour au fur et à mesure que les stocks sont épuisés. Morue, espadon, flétan, toute la mer dans votre assiette.

Lorsque je suis dans une institution où je sais que les cuisiniers savent ne pas rater un foie gras, je m'en donne à coeur joie. J'ai donc opté pour le pot de foie gras cuit au lave vaisselle avec sa gelée au poivre long ( et autre épice que ma mémoire refuse de me livrer). Un délice.
J'aurais voulu essayer les tartares (thon et saumon) mais n'ayant qu'un seul estomac à ma disposition, j'ai dû faire un choix.

L'apogée de la soirée a eu lieu lorsque je suis tombée dans la marmite de potion magique du KGP.
Le Pot au Feu du cuisinier Étienne, partagé avec mon amoureux (le pot au feu, pas le cuisinier) a été le délice des délices de cette expérience culinaire. Les ingrédients de Panoramix?
Queue de morue, homard, espadon, escargots, calmars, crevette et probablement quelques épices gardées secretes.
Un plat avec TOUS ces poissons dans un bouillon blanc à la crème... on est gavés d'omega3 à vie.

Un délice pour les yeux et pour les papilles dégustatives. J'ai trouvé l'équivalent du pot au feu (viande) du Bienville avec le pot au feu poisson du KGP. Vraiment, c'est à essayer.

Le Kitchen Gallery et le Kitchen Gallery Poisson est maintenant dans mon top 10 à côté du Saint-Urbain, du Pullman et autres institutions où il fait bon passer une soirée. Avec l'automne qui s'installe, on retrouve le plaisir des bonnes bouffes entre amis:)

Bonne dégustation et revenez dans quelques jours, vous pourrez me suivre lors de ma semaine à Paris!

10-09-13

Même pas le blues du retour

Eh non! De retour depuis maintenant deux semaines de la Colombie, je n'ai pas eu ce sentiment qui frappe vraiment fort lorsqu'on revient de quelques semaines de voyage, à savoir le: «shit, de retour à la réalité (sous-entendu, plate)». 

Parce que ma réalité a changé et qu'elle est tout sauf plate.
De retour sur les bancs d'école, je reprend tout doucement le rythme d'une étudiante et mon cerveau s'est soudainement mis en mode réveil. Ou éveil, c'est selon.

Je passe des heures à apprendre des nouvelles choses qui me passionnent et le reste du temps, à gérer mon déménagement, ma guerre ouverte contre Mexicana Airlines et mon prochain voyage:)

Bref, c'est un peu pour toutes ces raisons que je suis un peu plus silencieuse ces derniers jours mais je vous prépare un retour en force. Bientôt un nouveau blogue - même contenu mais en plus joli:), du Paris Live début Octobre et quelques pièces de théâtre durant l'automne.

Je m'installe physiquement et virtuellement dans mon nouvel environnement et vous reviens sous peu!

à bientôt!
Sissi-busy

10-09-06

Cartagena- Isla Rosario

Un peu de détails sur cette deuxième partie de notre voyage.

Après avoir découvert le climat de Bogota - toujours entre 15 et 18 degrés avec pas trop de soleil dans une journée - nous voici en route pour Cartagena, dans la mer des Caraïbe. C'est pas beau ça? Une heure dix minutes de vol et nous voilà rendu au chaud!

Cartagena de Indias
Ville classée au patrimoine de l'UNESCO fut pendant des années un centre de traite d'esclave et un transit d'or. En effet, la ville très convoitée pour son port a conservé ses fortifications et son architecture initiale, ce qui fait tout son charme.

Islas de Rosario
La ville de Cartagene est magnifique mais n'a bien évidemment pas été construite en 1500 pour plaire aux touristes occidentaux. La plage n'est pas une option et nous avons donc décidé de nous rendre sur une île à proximité (il y a quelques choix, attention, quelques attrapes-touristes également) pour profiter de la mer des caraïbes et de la chaleur tropicale.

Moyennant 75$ par personne, le tout incluait le trajet de 50 minutes en bateau, le lunch sur l'île et l'accès à la plage pour la journée. Courte journée qui commençait à 9h00 et se terminait à 15h00 mais bon, on est touristes et on n'a pas 3 jours pour faire des recherches sur le meilleur forfait alors on prend ce qui semble le mieux.

Islas de Rosario est un petit bout de paradis, un île sur laquelle on se sent vraiment loin de chez soi et c'est exactement ce que nous voulions. Une journée de soleil, de plage, de relaxation et de silence. Merveilleux.

Nous avons été charmés par Cartagena et Islas de Rosario cependant, après 4-5 jours on a fait le tour et vu ce qu'on avait à voir. La sollicitation par les habitants de la ville et de l'île finissent par avoir raison de notre patience et de notre bonne volonté de comprendre l'autre réalité.