10-02-27

NIKO

Ce soir, nous allons au vernissage d'une artiste que j'ai bien hâte de découvrir: NIKO
Je vous donne plus de détails après cette soirée mais en attendant, si vous avez envie d'y assister, allez voir le site de la Galerie MX.

Pour ceux qui se demandent quoi faire en ce samedi de Février (ne vous découragez pas, il se termine bientôt ce gris-février), vous pouvez aller jeter un coup d'oeil à la programmation du Festival Montréal en Lumière, c'est la Nuit Blanche et il y a des tonnes d'activités!

Bonne soirée!!

10-02-25

Ahh la vie d'étudiante

Ce soir, mon prof a décidée qu'il n'y avait pas assez d'élèves en classe et nous avons terminé le cours à ... 19h30 ( au lieu de 21h00)!!

Pourquoi optimiser ce temps en rentrant à la maison finir notre travail de mi-session? Pfff...

Nous sommes donc allés prendre une bière (pas un verre là, une BIÈRE!) au Yer Mad. C'est comme la place avec la devanture bizarre que je me demandais dont ce que c'était à chaque fois que je passais devant!   Et bien c'est un peu le repère des étudiants en Études Littéraires et le pichet -pas le verre là- coûtait 12,50$

Y'a comme un clash entre ma critique qui va suivre de chez Boulud et le Yer Mad mais c'est ce qui fait que c'est vraiment intéressant de pouvoir vivre les deux mondes en même temps :)

Cheers!
l'Étudiante Sissi

10-02-24

Scallop cru please!

À Vegas, il y a les casinos, les boutiques mais il y a également ce que je préfère le plus: les restaurants!

On a très bien mangé (moyennant toujours évidemment une jolie facture à la fin) et lors de votre voyage dans la ville-excès, ça vaut la peine de vous réserver une ou deux bonnes places si vous allez êtes aussi amateur de bonne bouffe que moi. Je vous parlerai dans les prochains jours du Postrio de la Brasserie Daniel Boulud qui nous a vraiment impressionnés et finalement du Strip Steak.

Le vendredi, direction la strip où on va explorer Vegas.... on tombe sur une boutique où on peut se procurer des billets à rabais. Ma bouche a fait un 'O' de surprise lorsque j'ai vu que le "Phantom of the Opera" était à l'affiche. J'ai vu ce spectacle à NY sur Brodway quand je n'avais que 16 ans et c'est une de mes belles expériences de vie. J'adoooore cette comédie musicale où le beau Raoul vient à la rescousse de Christine pour l'enlever des griffes du fantôme... fantôme qui réussit tout de même à nous arracher une larme tant il semble souffrir. Bref, tranche de vie, j'ai découvert un autre monde (NY) avec cette pièce il y a 15 ans (isshh) et je ne l'avais pas revu depuis. Le Cirque du soleil a pris le bord!

Après le concert, nous avions une réservation au Postrio, un des restaurant du célèbre chef Wolfgang Puck.








Le plus impressionnant de cette soirée était le ciel bleu peint au plafond de la section où était situé le restaurant, alors qu'il était 21h30. Notre corps nous disait que c'était le soir mais nos yeux voyaient un ciel d'après-midi. Bref, c'était surprenant comme tout peut l'être à Vegas.





Nous avons commencé par le classique crab cake et le tartare de thon. La première entrée était de loin le meilleur crab cake que j'ai mangé. Moins de panure, plus de crabe pourrait en définir son succès. Quant au tartare de thon épicé, il était lui aussi juste assez bien relevé alors que les avocats contribuaient à balancer le feu de l'épice sur la langue. Bref, tout va bien jusque-là. Le Cline qui accompagnait notre festin nous a agréablement surpris par son prix, incomparable au prix des vins au Québec.
Nous avons poursuivi cette bonne bouffe après un beau spectacle (est-ce qu'il y a mieux dans la vie?!) avec le plat principal. Savez-vous ce que c'est vous un Schnitzel? J'avais entendu ce nom qui sonne un peu étrange à mes oreilles relativement souvent et je voulais en avoir le coeur net. Mon amoureux s'est porté volontaire pour l'essayer et nous avons été... un tout petit peu déçu. C'est plein de panure!! Bon, c'était quand même bon mais c'était un peu lourd comme plat. C'est du porc pané un Schnitzel. Voilà, je suis au courant maintenant.

La seule chose à dire sur ce resto qui était parfait pour la circonstance était que le serveur était bien bête et avait une face quand même assez désagréable! Pas un sourire et un service en accéléré (pas le temps entre les plats mais le temps qu'il passait à notre table). Pour le reste, l'expérience en vaut le coup! J'irai certainement essayer d'autres Puck lorsque je serai dans un pays où il y en a un.

Je vous raconterai la prochaine fois notre expérience inoubliable chez Boulud.

Bon appétit :)

10-02-22

Love Love Love

Je sais que je suis quelques années en retard. Côté cinéma et musique, je fais parfois des découvertes genre 5 ans plus tard mais il n'en reste pas moins que c'est toujours bon et l'fun à découvrir une fois la bulle passée. C'est sur la magnifique petite télévsion d'Air Canada, après avoir dépensé tout mon argent à Vegas que j'ai regardé pour la première fois le film : The Notebook

Je sais pas pour vous là mais moi j'étais sans mots à la fin (et pleine de larmes).

Non mais c'est-tu beau ce film-là? Ahhhhhhhhhhhhhhhh!!!

Une vrai fan de l'amour je vous dis. Quétaine ou pas, j'aime ça et j'y crois.

Dans mon top de films que j'écouterais en boucle il y a:

Moulin Rouge
Love Actually
The English Patient
Romeo & Juliet

et maintenant il y a The Notebook

(et je suis désormais une fan inconditionnelle de Ryan Gosling)

Si vous ne l'avez pas encore vu, courez au vidéo le plus près de chez vous et regardez ce film magnifique avec votre amoureux, mari, amant ou tout autre homme dans votre vie avec qui vous avez envie d'être scotché pour la soirée... ou pour la vie :)

Bon cinéma!

10-02-21

Welcome to the Fabulous Las Vegas!





On peut presque entendre un commentateur de stade crier ce slogan quand on arrive.

Las Vegas.... est définitivement une ville à voir. En fait, je devrais dire plutôt, à Vivre. On voit qu'il y a de l'argent, beeeaucoup d'argent mais on vit également très bien le plaisir de baigner dans cette piscine de billets. Et même si on ne possèdera jamais le 1/4 de ce que certains visiteurs ont, on est contente quand même!

Vegas est plein d'hôtels, de casino mais surtout, de BOUTIQUES! C'est fou fou fou. Êtes-vous déjà entré chez Prada, Vuitton, Micheal Khors, Manolo Blahnik, Coach? Et bien Vegas est l'endroit pour le faire. Même si on ne peut pas se payer le sac à main à 3500$ dans la vitrine, c'est pas grave, allez voir pareil!  Il y a beaucoup de freak à Vegas qui vont s'acheter des manteaux Burberry en jogging gris alors les vendeurs n'ont pas le choix d'être sympathique avec tout le monde.

Ce qui est encore plus surprenant, c'est que même si on n'aime pas vraiment le jeu, on se prend à espérer gagner une petite fortune pour pouvoir aller magasiner et enfin pouvoir s'acheter ce qu'il y a dans les vitrines! Tout est une question de contexte et comme Disney, Vegas réussi à nous faire 'acheter' son monde. Ce qui fait qu'on s'entends soudainement penser qu'on a besoin de ce bracelet à 300$! C'est pathétique mais c'est ça pareil. Là-bas, c'est un monde de surconsommation et rien d'autre.

Au-delà de tout ce faux, c'est un beau séjour à passer en amoureux ou entre amis (qui aiment le party surtout!)et cette ville en plein milieu du désert atteint certainement sa mission qui est l'entertainement!

Mais attention, ce qui est à Vegas, reste à Vegas :)

10-02-10

Viva Las Vegas!!

Jeudi 11 Février 9h45: je serai dans l'avion, en route pour Vegas!

Nous irons explorer les casinos et toutes les attractions de cette ville surréelle mais surtout, j'irai essayer avec mon amoureux un des restaurant-vraiment-trop-cher de la place.

Je vous tiens au courant à mon retour!


Viva Las Vegas comme dirait le King

10-02-09

J'ai .....

Très envie de prendre un verre......

Il y a cependant plusieurs 'mais' qui contredisent mon envie:

mais on est mardi soir... (c'est toujours plein au Brandy)
mais je viens juste de me remettre de 3 semaines de microbes et d'antibiotiques... (je suis presque guérie!)
mais je dois commencer demain mon travail de mi-session (je dormirai juste mieux)
mais de quoi je vais avoir l'air toute seule dans un bar ? (d'une fille qui a envie de prendre un verre)

mais pourquoi pas?

M'en vais au Brandy, mon bistro du Vieux-Montréal favori

Bonsoir!

Pullman

Ahh... le Pullman


J'avais oublié à quel point j'aime cet endroit. En fait, je crois que je me garde d'y aller trop souvent pour ne pas gâcher le plaisir. Ce bar à vin, où le décor ne ressemble à aucun autre restaurant de Montréal nous accueille toujours aussi bien, années après années. 






Dès qu'on aperçoit le grand lustre en verres (de vin), on a envie de se fermer au monde extérieur et de se fondre dans cette ambiance de discussions et de bonnes dégustations. Le restaurant a ajouté quelques tables depuis son ouverture. On est content puisqu'un vendredi à 2h030, c'était plein, et quand on en ressorti à 23h00, c'était toujours plein. Quel beau succès.


De plus, je savais que le menu était délicieux mais là, quelle surprise, de nouveaux ajouts et je me suis dis que je ne savais pas qui était le chef mais c'était vraiment délicieux. Et bien le coordonnateur de tous ces délices n'est nul autre que Stelio Perombelon, chef du resto les Cons servent et du défunt Les Chèvres! Définitivement une valeur ajoutée.


Nous n'avions qu'une petite faim alors nous avons débuté par la brandade de morue frite, mayo épicée et le thon saisi, purée d'avocat, ponzu. Le thon fondait dans la bouche et la purée d'avocat + ponzu était un mélange de saveurs douces et épicées tout à fait intéressant. De plus, ils ne sont pas chiches avec les portions. Il vaut mieux d'ailleurs tout partager à deux pour plus de découvertes:) 
La brandade de morue frite, servie en petites boules était parfaite avec sa mayo bien épicée. Nous avons été un tout petit peu déçus par les mini burgers de bison, frites allumettes. Le pain était un peu sec et le burger, sans goût particulier. 


Parenthèse sur le burger: allez essayer le trio de mini burgers du Brandy - le bistrot relié au Keg, vos papilles seront charmées!


Le tout accompagné d'un apéro: Sancerre 2008, Gérard Boulay, et d'une recommandation d'une des sommelière, de rouge avec nos plats : d'un Saumur Champigny 2006, Tamdem, Clos Melaric, d'un Maule 2008, Primavera, Clos Ouvert, Chile et finalement, mon homme a siroté un Bowmore 12 ans, Isle of Sky, single Malt. N'hésitez pas à vous fier aux recommandations des sommelières et sommelier(s?), ce sont des professionnels qui sont là pour vous faire découvrir des petites merveilles!


Nous avons mangé au bar du deuxième mais il y a également la possibilité d'être en groupe et le grand bar en bas est vraiment génial. 


Bref, une expérience toujours aussi agréable, un service à la hauteur, une ambiance discussion où on peut facilement passer des heures sans voir le temps filer.


Bonne découverte!

10-02-07

Mot-clé : Vert

Je suis dans tous mes états comme dirait mon amie Ge. Dans tous mes états après avoir entendue les commentaires de la Mairesse de Longueuil concernant la hausse des tarifs sur la CAM3.

En effet, la Ville de Montréal a annoncé récemment que les usagers de la station Longueuil-Université-de-Sherbrooke devront payer 41$ de plus à compter de Juillet 2010 pour leur TRAM 3. Ce qui veut dire 111$ pour pouvoir voyager de la Rive-Sud à Montréal sans sa voiture.

La Mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, dans tous ses états également réplique: "nous n'enverrons pas non plus notre quote-part". Le "nous non plus" faisant référence à la Ville de Laval qui proteste également parce que ses usagers doivent payer plus cher que les résidents de la Ville de Montréal et ne paye pas sa quote-part à la Ville de Montréal depuis plus d'un an. Vous vous demandez ce qu'est cette fameuse quote-part? C'est un million de dollars qui devrait être versé à la Ville de Montréal afin d'éponger le déficit du métro de Montréal.

Je ne suis pas en faveur de cette hausse des tarifs qui va compliquer encore plus la vie des Rive-Sudiens qui souhaitent trouver une solution pour aller à Montréal sans leur voiture (bon, mettons pour éviter le traffic).

MAIS, je trouve franchement ridicule la réaction de la mairesse qui ne fait que riposter à cette attaque en disant: 'ok d'abord, on va mettre en branle des moyens de pressions nous aussi. Laval a plus de service que nous mais bon, ça a l'air que vous avez cédé à leur chantage alors on vous servira le même chose; on ne paye plus nous non plus!'

Et la question principale là-dedans, est-ce que quelqu'un y a pensé?
L'E-N-V-I-R-O-N-N-E-M-E-N-T

C'est beau que les maires et mairesses défendent becs et ongles les résidents de leur villes mais ce type de réaction n'aide pas beaucoup l'innovation en matière de transport en commun. Quand est-ce qu'on aura des leader qui auront l'initiative de penser à des projets qui aideront vraiment l'environnement? Pas le portefeuille des usagers là. Ni la prochaine campagne électorale. L'environnement.

Que les banlieusards empestent notre ville en traversant les ponts dans leurs (trop) grosses voitures parce qu'ils veulent une (trop) grande maison dans un quartier tranquille à 35 minutes de leur milieu de travail a assez duré. Mais qui peut leur reprocher de décider d'endurer le traffic journalier au lieu de payer parfois jusqu'à 400$ par famille pour le transport en commun? Sérieusement. C'est l'équivalent d'un paiement mensuel pour un véhicule supplémentaire. Le calcul est facile. Combiné avec l'absolue nécessité d'avoir une ou des voitures en banlieue, les gens mettront rapidement la question environnementale de côté. On vit dans une société individualiste et les gens ne sont pas encore tous prêts à faire des concessions 'maintenant' pour sauver la planète 'plus tard'.

Tant qu'il n'y aura pas d'idée vraiment novatrice, que les gens continueront de tourner autour de la question sans jamais s'y attaquer réellement, on perdra un temps fou et le nombre de voitures dans le rues de Montréal ne fera qu'augmenter.

À quand la Ville de Montréal avec ses rues piétonnes et ses tramways?

10-02-02

I'm in Love with Love

Je vous l'avais bien dit que tout ce que je fais ces derniers jours est regarder des films.... en fait, je dors beaucoup mais le fait est que ma télévision a été plus présente dans ma vie au cours des deux dernières semaines que dans la dernière année!

Je suis en amour avec l'amour. En fait, avec le concept de l'amour alors lorsque j'ai vu ce film (il était tout seul sur la tablette du FlockFoster - pour ne pas le nommer) dont le sujet était 'croyez-vous en l'amour?', il fallait que je le vois.

Paper Heart
Un film tourné en documentaire sur " Do you believe in love". Elle cherche des réponses et réalise des entrevues parfois très comique avec des juges (qui s'occupent des divorces), Elvis qui marie des couples à Las Vegas, des enfants (eh oui!), des amis et des couples qui sont ensemble depuis 30-40 et 50 ans!

Do YOU believe in love?

C'est effectivement une grande question. Pas autant que la question environnementale me direz-vous mais tout aussi importante pour l'humanité.
En fait, Charlyne ne cherche pas à savoir si vous êtes en amour ou si vous avez déjà rencontré l'homme/la femme de votre vie mais bien si, à la base, vous croyez en l'Amour. C'est comme demander si on croit en Dieu, la religion, les armes, Obama, Lady Gaga, etc...
Bref, avant de vous perdre en cours de route, je vous suggère d'aller louer ce film, c'est (je cherche le bon qualificatif) charmant. Voilà. Charmant. Et comique aussi. Et c'est une très bonne idée de film.

Je terminerais en vous citant ceci:
" The greatest thing you'll ever learn, is just to love, and be love in return"

Qui sait de quel film-absolument-fantastique-un-de-mes-préférés est tiré cette superbe vérité?

Sissi Love

P.S Vous excuserez le mélange d'anglais/français, je vais essayer de ne plus le refaire.

10-02-01

J'ai tué ma mère



 -Qu'est-ce que tu ferais si je mourrais aujourd'hui?


- Je mourrais demain.



Une déclaration d'amour à faire pleurer...

"J'ai tué ma mère" est un film qui nous amène un peu plus loin à chaque minute. Xavier Dolan a réussi à transposer au grand écran les émotions d'un adolescent en pleine crise et d'une mère qui tente de comprendre (sans grand succès la plupart du temps) et qui voudrait faire de son mieux.

C'est un film touchant, beau, dramatique et aussi comique à la fois. La scène où Hubert revient du club et tente de parler avec sa mère en plein milieu de la nuit est à la fois dramatique et en même temps, elle nous renvoie à l'image de ce qu'on a l'air lorsqu'on est émotif sous l'effet de l'alcool/drogues.

C'est un film adulte et adolescent en même temps, comme le réalisateur a pu l'être lors de l'écriture et par la suite, de la réalisation. C'est bon, bon, bon, ceux qui ne l'ont pas vu au cinéma, allez vous louer le DVD et vous verrez, vous y penserez encore quelques jours après...