10-04-14

Partons la mer est beeeelle

Ahlala les fins de session, c'est sérieux ça!! Je suis mieux de m'y habituer ...

Mon amoureux n'étant pas là, la seule personne à qui je peux parler est Boris - un chat. Ce qui fait que je n'ai  pas beaucoup parlé depuis les dernières 48 heures. Ce n'est pas mauvais une petite cure de silence mais mon cerveau a besoin d'être un peu moins théorique soudainement.

Je vais donc vous faire un petit exposé sur Océan Mer d'Alessandro Baricco, le roman sur lequel je travaille actuellement.

Alessandro Baricco a étudié la philosophie et la musique. Il a été critique musical et rédacteur dans une agence de publicité à ses débuts. En 1994, il fonde une école de narration qu'il nomme Holden. Vous savez, comme le personnage? (celui de J.D Salinger, un autre bijoux). Il apprend à ses élèves à écrire...comme lui. Pourquoi pas?!

Son amour pour la musique est transposé dans ses livres tels que Noveccento: pianiste et Océan Mer et chacun de ses romans vous transportera dans un univers magique, poétique et grandiose. Que ce soit à travers l'Asie avec son roman Soie ou sur la mer avec Noveccento: pianiste, chaque livre nous fait vivre un monde merveilleux où la solitude et la joie se côtoient.

 Je vais vous informer un peu de ce à quoi le roman fait allusion, comme ça lorsque vous le lirez (parce que vous allez le faire hein?), vous aurez tous les éléments pour l'apprécier à sa juste valeur.

Ce récit est divisée en trois livre (pas trois livres séparés mais trois grand chapitre disons). N'essayez pas de le lire comme si c'était une histoire classique, vous serez perdu à la deuxième page. Les personnages vous sont donc présentés dans le livre premier. Il y a Plasson le peintre qui veut peindre de la mer... avec de l'eau de mer (poétique non?), ensuite Bartleboom qui écrit deux choses: la première, son encyclopédie des limites ecetera et la deuxième, des lettres pour sa femme qu'il n'a pas encore rencontré (très romantique). Vous sont présentés également Élisewin, la jeune fille qui est atteinte d'une maladie qu'on pense incurable et qui a peur de tout ainsi qu'Ann Devéria, qui est atteinte elle aussi d'une maladie que son mari pense difficile à guérir...l'adultère. Finalement, le Père Pluche qui ne dit jamais ce qu'il aurait dû dire et Savigny et Thomas qui apparaissent dans le deuxième livre. Vous pourrez donc apprendre à connaître les personnages dans ce livre premier. Profitez-en, ils sont délicieux. Tous ces curieux personnages sont à la Pension Almayer, au bord de la mer.

Il est intéressant de savoir qu'un auteur Joseph Conrad a déjà écrit un livre intitulé la Folie Almayer, dont le personnage principal ainsi qu'un immeuble portaient le nom Almayer. Ce dernier sera d'ailleurs plus communément appelé «la folie Almayer». Curieux ça aussi...

Vient le deuxième livre. Effrayant. L'horreur et la peur. Le naufrage. Ce deuxième livre raconte le naufrage d'une frégate nommée l'Alliance et dont seulement quelques passagers survécurent. Savigny et Thomas nous racontent leur bout d'histoire, et on comprend en quelques pages à quel point ce fut une expérience atroce. Ce qui est intéressant de savoir avec cette partie, c'est que, premièrement elle a été écrite en premier par Baricco et que deuxièmement, c'est une histoire basée sur des faits réels....

Un navire français nommé La Méduse a bel et bien fait naufrage au large des côtes de Mauritanie en 1816. Le bateau ayant fait naufrage, ils ont construit un radeau sur lequel ils ont entassés 150 personnes; seulement 15 ont survécus. L'histoire a fait beaucoup de bruit en France par la suite puisque personne n'a jamais réellement su ce qui était arrivé sur ce radeau... L'une des version qui a été racontée est celle de Jean-Baptiste Savigny (vous vous rappelez le personnage qui apparaît dans le deuxième livre), chirurgien devenu célèbre suite à cette histoire. Son sort sera scellé dans le livre troisième du roman de Baricco.

Ce troisième et dernier livre vous donnera le sort de chacun des personnages et viendra éclairer des doutes qui sont nés lors du premier livre, accentués dans le deuxième et finalement, réglés dans le troisième.

Alessandro Baricco croise fiction et réalité, romantisme et horreur, poésie et peur.


L'été arrive, faites-vous plaisir!

Aucun commentaire: