10-02-24

Scallop cru please!

À Vegas, il y a les casinos, les boutiques mais il y a également ce que je préfère le plus: les restaurants!

On a très bien mangé (moyennant toujours évidemment une jolie facture à la fin) et lors de votre voyage dans la ville-excès, ça vaut la peine de vous réserver une ou deux bonnes places si vous allez êtes aussi amateur de bonne bouffe que moi. Je vous parlerai dans les prochains jours du Postrio de la Brasserie Daniel Boulud qui nous a vraiment impressionnés et finalement du Strip Steak.

Le vendredi, direction la strip où on va explorer Vegas.... on tombe sur une boutique où on peut se procurer des billets à rabais. Ma bouche a fait un 'O' de surprise lorsque j'ai vu que le "Phantom of the Opera" était à l'affiche. J'ai vu ce spectacle à NY sur Brodway quand je n'avais que 16 ans et c'est une de mes belles expériences de vie. J'adoooore cette comédie musicale où le beau Raoul vient à la rescousse de Christine pour l'enlever des griffes du fantôme... fantôme qui réussit tout de même à nous arracher une larme tant il semble souffrir. Bref, tranche de vie, j'ai découvert un autre monde (NY) avec cette pièce il y a 15 ans (isshh) et je ne l'avais pas revu depuis. Le Cirque du soleil a pris le bord!

Après le concert, nous avions une réservation au Postrio, un des restaurant du célèbre chef Wolfgang Puck.








Le plus impressionnant de cette soirée était le ciel bleu peint au plafond de la section où était situé le restaurant, alors qu'il était 21h30. Notre corps nous disait que c'était le soir mais nos yeux voyaient un ciel d'après-midi. Bref, c'était surprenant comme tout peut l'être à Vegas.





Nous avons commencé par le classique crab cake et le tartare de thon. La première entrée était de loin le meilleur crab cake que j'ai mangé. Moins de panure, plus de crabe pourrait en définir son succès. Quant au tartare de thon épicé, il était lui aussi juste assez bien relevé alors que les avocats contribuaient à balancer le feu de l'épice sur la langue. Bref, tout va bien jusque-là. Le Cline qui accompagnait notre festin nous a agréablement surpris par son prix, incomparable au prix des vins au Québec.
Nous avons poursuivi cette bonne bouffe après un beau spectacle (est-ce qu'il y a mieux dans la vie?!) avec le plat principal. Savez-vous ce que c'est vous un Schnitzel? J'avais entendu ce nom qui sonne un peu étrange à mes oreilles relativement souvent et je voulais en avoir le coeur net. Mon amoureux s'est porté volontaire pour l'essayer et nous avons été... un tout petit peu déçu. C'est plein de panure!! Bon, c'était quand même bon mais c'était un peu lourd comme plat. C'est du porc pané un Schnitzel. Voilà, je suis au courant maintenant.

La seule chose à dire sur ce resto qui était parfait pour la circonstance était que le serveur était bien bête et avait une face quand même assez désagréable! Pas un sourire et un service en accéléré (pas le temps entre les plats mais le temps qu'il passait à notre table). Pour le reste, l'expérience en vaut le coup! J'irai certainement essayer d'autres Puck lorsque je serai dans un pays où il y en a un.

Je vous raconterai la prochaine fois notre expérience inoubliable chez Boulud.

Bon appétit :)

Aucun commentaire: