10-07-23

Festival de Jazz 2010

L'amie Caro a pris l'initiative d'acheter des billets pour le spectacle de John Butler trio durant le festival de Jazz. Comme j'ai été un peu délinquante avec ce festival cette année et que je ne suis allée qu'une seule fois me promener sur le site, j'étais assez contente de découvrir au moins un groupe de l'édition 2010.

Le concert a commencé avec une heure de Jason Bajada. J'avais acheté un de ses disques quelques semaines avant le show, question d'être un peu dans l'ambiance. L'album était bien, sa prestation sur scène était ... hum... endormante.

C'est comme Isabelle Boulay version masculine. Déprimant. C'est difficile de chanter durant une heure des chansons d'amoureux éperdu et entertainer une foule...

C'est également plus rare qu'un homme interprètera tout un album sous le thème de la rupture et de la peine d'amour mais c'est ce qu'est Loveshit. Le videoclip de Cut, Watch, Leave est assez dépressif mais bon, pour une fois c'est un homme et ça fait du bien de temps en temps. «I can't believe I let you break me again» est le type de phrases qu'on peut s'attendre à retrouver sur l'album.

Bref, il chante bien, c'est un peu bonbon et il gagnerait peut-être à varier le style mais en spectacle, pas vraiment.

Pour reprendre la citation de Caro, la finale avait l'air d'une finale de Star Académie. Un peu n'importe quoi.

Est ensuite arrivé sur scène après pour nous réveiller le John Butler trio. Ce groupe Australien, une découverte complète et totale pour moi nous ont livrés une performance qui donnait plus dans le blues que le jazz mais c'est un style musical éclectique et bien intéressant à découvrir. Le chanteur doit posséder au moins 15 guitares différentes et le solo de slide guitar et didgeridoo était très cool.

Des hyperactifs intenses, ils ont livrés un spectacle qui nous a tous impressionnés, particulièrement le solo de 15 minutes du chanteur et guitariste. Allez acheter quelques tounes sur iTunes, ils valent la peine d'être mieux connus ici.

Aucun commentaire: