11-02-23

L'histoire d'une étoile et d'un lion


La lumière s'éteint.... 

En ombres chinoises les musiciens apparaissent puis une silhouette menue et des longs cheveux bouclés font leur apparition... Sa voix qui me transporte.... 20 ans en arrière.... 
Vanessa, c'est la grande sœur : celle qu'on adore, qu'on envie, qu'on idolâtre... 
Celle qu'on admire pour son parcours sans faute tant au niveau professionnel que personnel.... Celle qui a bercé mon adolescence entre la Porte d'Orléans et Montparnasse... Celle qui a réchauffé cette soirée frisquette de février à Montréal... Celle qui a enchanté nos sens et illuminé nos oreilles... 
Celle qui a éclairé la Place des Arts de sa simple présence...Celle qui amène une aura de grâce, un je ne sais quoi d'aérien et de lumineux... Celle qui éclabousse de sérénité.... Celle qui montre le chemin d'une sensualité toute douce... Tellement elle... Tellement femme.... 
Moi, quant à moi, en chantant avec elle Joe le taxi j'ai eu l'impression d'avoir 13 ans encore.... J'ai ondulé du bassin quand elle a réinterprété Dans mon café.... J'ai chanté fort et faux durant Sunday Mondays... Je me suis sentie transportée à la fin de son final de batterie... Et durant la première partie j'avais sifflé avec Albin de la Simone... Puis j'ai frémi dans un silence attentif durant Scarabée, et j'ai rêvassé "qu'une fois au moins dans (ma) vie, de préférence la nuit sous la pluie, écouter Chet Baker pleurer sur tout ce qui s'enfuit...

Une belle soirée en apesanteur...

1 commentaire:

bia a dit...

"Nice Sharing.Visit us for latest jobs in Asia & Gulf at http://toppakjobs.blogspot.com