09-10-07

Cuisine d'automne: part II

J'ai récemment demandé aux lecteurs qui passaient par là s'ils n'auraient pas des suggestions de livres de cuisine pour l'automne. J'avais oublié à ce moment qu'à la tombée des feuilles, un des loisirs qui gagne en popularité est nul autre que manger & boire du vin - l'un ne va pas sans l'autre de toute façon.

Au retour d'une looongue journée de travail et d'école, je décide de faire un arrêt-dépanneur pour voir s'il n'y aurait pas une lecture plus tranquille pour mes méninges que Charlotte Brönte. Je dois vous me confesser, j'ai comme un réflexe spontané devant un magazine cool, je dois l'acheter. J'adore feuilleter tous les types de magazines: mode, déco, cuisine, wine spectator, arts, magazines d'un peu partout dans le monde... et même si je ne sais pas lire la langue, je suis curieuse de ce qu'ils font de différents et ce qu'ils peuvent offrir comme image!

Bref, de retour au super-dépanneur du souriant Mr. Lee-qui-écoute-toujours-du-classique, je tombe sur le seul magazine que je n'ai pas encore acheté dernièrement: Elle Québec de Novembre - déjà-?
Qui est en couverture? .... Patrick Huard. Patrick Huard? Pas si vite lectrices. Mon opinion sur le personnage? Je ne l'admire pas particulièrement. Je sais, c'est un artiste québécois, super polyvalent et qui réussit bien mais rien à faire, il me tape un peu sur les nerfs. Son style vestimentaire - un peu trop de fake rebel- n'est pas tout à fait dans ma palette et ce que j'ai lu à son sujet jusqu'à maintenant me parle un peu trop de l'homme-qui-aime-les-femmes mais pas particulièrement pour leur QI. La Rive-Sud, très peu pour moi merci.
Lorsque soudain je lis, à ma grande stupéfaction qu'il sait cuisiner. Pour de vrai.* Pire encore: il adore cuisiner. Ouf! Je suis contrariée.
Un homme qui cuisine, c'est comme une femme sommelière; c'est sexy (sur ce cliché Patrick, je te donne raison)

Des livres de recettes, en voici chères lectrices:

Au Pied de Cochon, l'Album de Martin Picard
In Search of Perfection, de Heston Blumenthal
Seven Fires, de Francis Mallmann
Molto Italiano, de Mario Batali

Courez vite vous acheter le 'Elle' si vous voulez avoir les autres références et les bons restos suggérés.

Bref, il sait cuisiner, c'est un vote pour lui et grâce à ces quelques points de plus sur sa feuille de route, je pourrais peut-être même qu'il fait partie de la catégorie des hommes qui deviennent beau en vieillissant. Voilà, c'est dit!

Sur ce, bonne cuisine chers lecteurs, amusez-vous à vos fourneaux et prenez quelques livres cet automne, ça change le mal de place et nous rapproche des bonnes choses de la vie!

Oh! et si jamais vous croisez Patrick, demandez-lui de m'inviter à souper!


À la bouffe!







* Cuisiner pour de vrai: Soyont réaliste, peu de gens savent vraiment cuisiner pour de vrai. Beaucoup s'autoproclament 'bons cuisiniers' mais dans la réalité, combien de gens peuvent réussir un foie gras au torchon ou une tarte au boudin? Établir un menu 5 services et maintenir le rythme de cuisine tout en souriant à ses convives? Très peu. Je vous dirais à vous, faux cuisiniers, retournez à vos fourneaux et travaillez! Peut-être qu'un jour vous réussirez...

1 commentaire:

Cindy a dit...

C'est vrai que Patrick a un petit quelque chose de sexy sans dire qu'il est beau par contre... Mais maintenant que je sais qu'il sait cuisiner houlala :)

Chez moi c'est mon homme qui cuisine :) Mais il n'en reste plus de se modèle, j'ai détruit le moule :P